VOTE | 23 fans

#303 : Dommage collatéral

Titre VO: Flight's at 11:08
Titre VF:  Dommage collatéral

 

Première diffusion US
FX :
08/02/2010

Première diffusion France
Canal +: 03/02/2011

 

Résumé:

Joe Tobin renverse accidentellement Danielle Marchetti. Il appelle immédiatement son avocat. Ce dernier voudrait que Danielle voit un médecin au plus vite car elle semble souffrir d'une hémorragie cérébrale.

Pourtant, Joe n'en fait qu'à sa tête. Il voit là une excellente occasion de se débarrasser de celle qui est un témoin majeur dans l'affaire Tobin. Il l'amène sans tarder à l'aéroport, espérant qu'elle décède dans le premier avion en partance. Comprenant la manoeuvre, Patty et Tom tentent de localiser Danielle pour l'empêcher de quitter le pays. Mais, comme toujours, Joe se montre redoutablement efficace.

De son côté, Ellen rend visite à ses parents dans le New Jersey. C'est alors qu'elle découvre un secret concernant sa soeur...

Titre VO
Flight's at 11:08

Titre VF
Dommage collatéral

Première diffusion
08.02.2010

Première diffusion en France
03.02.2011

Plus de détails

 

Joe regarde Danielle étendue sans connaissance. Perturbé, il essaie d’appeler du secours lorsqu’une voiture s’arrête devant l’allée. Un homme en descend, il vient chercher Danielle Marchetti pour l’emmener à l’aéroport de Farmingdale. Joe reprend ses esprits, il répond qu’il est Daniel et qu’il y a eu erreur, sa secrétaire a du oublier d’annuler. L’homme, contrarié, s’en va sans apercevoir Danielle cachée par la voiture de Joe. Joe ramène Danielle à l’intérieur de la maison.

 

Dans le bureau de Patty, Tom l’informe que Danielle n’est enregistrée sur aucun vol privé ou commercial prévu le soir même sur New-York et sa région. L’adresse indiquée sur le passeport est fausse et Tom a interrogé le gérant du club de sports où elle travaillait. Toutefois, même s’ils arrivent à la retrouver ils n’ont pas autorité pour la retenir. Patty lui demande de la trouver, elle se chargera du reste.

Au téléphone, une jeune femme signale à Winstone que l’avion aura du retard à cause de la météo. Le décollage est prévu pour 23 h.08. Winstone agacé, remarque qu’il reste 4 heures et se fait confirmer qu’il n’y a eu aucun problème avec la douane, que ni Danielle Marchetti ni lui ne figurent sur la liste des passagers. Avant de raccrocher, Winstone rappelle qu’il est impératif que Danielle parte le soir même. Winstone regagne sa table où l’attend une amie de Marilyn Tobin, Janine.

Ellen range ses affaires dans le sac offert par Patty. Elle explique à Chris qu’elle se rend à un dîner de famille. Sa sœur arrive de l’Oregon et elle a hâte de voir sa petite nièce. Elles sont seules, le mari de Carrie n’a pu se faire libérer par son patron.

Winstone est à nouveau interrompu par son téléphone. Joe est à l’autre bout de la ligne.

En sortant, Ellen croise Patty qui vient voir Curtis Gate. Patty remercie Ellen pour le nom qu’elle a donné à Tom et qui s’est avéré important, bien que Danielle reste introuvable. Ellen se dit heureuse d’avoir pu aider Tom mais l’affaire Tobin est finie à présent pour elle. Patty voudrait la convaincre de rester car la soirée pourrait être passionnante ; en effet il semblerait que Danielle soit sur le point de quitter le pays. Ellen aimerait bien mais préfère ne pas rater son train. Patty sourit : la famille, sa priorité.

Tom téléphone à sa femme, il sera en retard au restaurant, il essaie de trouver un témoin important qui est la meilleure piste qu’il ait dans l’affaire Tobin. Deb attend ses parents, Tom devait leur apprendre la tournure désastreuse de leur investissement. Deb comprend et lui dit de faire ce qu’il faut. Tom promet d’être là au dessert pour leur parler ensemble. Tom entre dans le club de sports.

Danielle revient à elle, elle se plaint de douleurs à la tête. Joe la rassure, il a appelé de l’aide. Winstone arrive à ce moment. Dans la cuisine, Joe l’interroge. Winstone avoue avoir appris la liaison de Louis Tobin avec Danielle en même temps que Joe. Louis Tobin ne voulant pas que Patty interroge la jeune femme, elle doit partir le soir même. Joe est déçu de comprendre que son père a placé sa confiance en Danielle et lui a confié l’argent. Les deux hommes sont d’accord, dans ce cas, pour l’éloigner.

Patty est assise au bureau d’Ellen et regarde les photos qu’elle a exposées, de sa famille et de David. Curtis Gates entre, Patty lui apprend que Danielle Marchetti est susceptible de s’envoler dans les heures qui suivent. Gates décide de demander un mandat au juge Reilly, mais constatant que Patty n’apporte aucun élément concret il regrette de ne pouvoir donner suite. Il laisse Patty, agacée.

En famille, Ellen donne le biberon à la petite Charlotte. Ellen est intriguée par l’attitude de sa mère et de sa sœur au sujet d’Eddie, le mari de Carrie.

Tom téléphone à Patty, il a appris au club de sports que Danielle n’y travaille plus depuis plusieurs mois, mais a laissé une adresse pour recevoir son dernier chèque. Patty est d’accord pour qu’il s’y rende et lui dit que Curtis Gates suit le règlement à la lettre, laissant Danielle libre de quitter le pays s’ils n’arrivent pas à l’intercepter.

Winstone et Danielle ont l’air gênés de se trouver en présence, Joe ne s’aperçoit pas qu’ils ont l’air de se connaître. Winstone demande à la jeune femme si elle est toujours d’accord pour suivre le plan de louis Tobin. Joe sort pour prendre l’air.

Curtis Gates entre dans le bureau. Chris est en train de vérifier ce qu’il peut trouver sur Danielle Marchetti. Il l’a interrogée un mois auparavant au club de sports et pense que cela ne mènera à rien. Gates regrette que Patty en ait appris plus qu’eux à moins qu’elle lui cache quelque chose. Curtis repart avec le dossier.

Joe s’assoit au volant de sa voiture et ressort la bouteille d’alcool qu’il continue de boire. Une voiture se gare derrière lui, c’est Tom que se dirige vers la maison. Il tape à la porte, personne ne répond, il fait le tour de la maison et éclaire l’intérieur avec une lampe de poche. En repartant, il repère la voiture de Joe qui s’est caché sous le volant. Devant le feu cassé par le choc contre Danielle, Tom relève le numéro de la voiture. Puis il interroge un voisin qui passe dans la rue. Il connait Danielle mais ne l’a pas vue dernièrement. Il téléphone à Patty et l’avertit qu’une voiture est garée devant la maison mais qu’il n’y a personne.

Le voisin qui se dirigeait vers sa maison, fait demi-tour au départ de Tom et va frapper chez Danielle. Il appelle Winstone qui lui ouvre et le remercie d’être venu. Il entre suivi de Joe qui indique que Tom Shayes est venu poser des questions. Le voisin est en fait le médecin appelé par Winstone pour Danielle. Le médecin a décelé une commotion cérébrale ainsi qu’une côte cassée. Il conseillerait de l’envoyer à l’hôpital mais dans le cas présent, il faudrait surveiller qu’il n’y a aucune complication sinon il faudra l’emmener d’urgence à l’hôpital. Danielle a tout entendu de la porte. Le médecin s’en va. Le téléphone de Winstone sonne, c’est Patty. Winstone affirme ne pas connaitre Danielle Marchetti. Après avoir raccroché, Winstone explique à Joe qu’il doit rencontrer Patty car elle menace d’annoncer la liaison de son père à la presse. Pendant ce temps, dans l’autre pièce Danielle passe un coup de fil et laisse un message sur le répondeur, pour une nouvelle rencontre. Winstone demande à Joe de le rejoindre avec Danielle à l’aéroport de Farmingdale.

Au bureau du procureur, Chris n’a toujours rien trouvé et continue à compulser des dossiers. Sur le bureau, son téléphone annonce un appel manqué et un message.

Chez ses parents, Ellen aperçoit dans une autre pièce sa mère consoler Carrie.

Danielle, restée seule avec Joe, lui confie qu’elle n’a pas voulu le blesser mais elle est devenue la maîtresse de son père lorsque Joe est allé en cure de désintoxication. Puis elle se met à tenir des propos incongrus, Joe se rend compte qu’elle saigne du nez.

Winstone, dans le bureau de Patty lit le communiqué de presse concernant Danielle. Patty souhaite savoir où est Danielle, sinon il court le risque d’avoir à expliquer à ses clients que Louis Tobin avait une maîtresse de la moitié de son âge. A moins que ce soit Marilyn Tobin qui n’apprécie pas. Winstone répond que seule la vérité l’inquiète et Danielle n’a rien à voir avec les Tobin. Patty lui demande de l’excuser pour cette méprise et de l’avoir fait déplacer pour rien.

Joe a rappelé le médecin au téléphone pour lui indiquer que Danielle saigne du nez et ne finit pas ses phrases. Le médecin craint un hématone sous-dural et déconseille absolument de lui faire prendre l’avion sous peine de mort. Le téléphone de Danielle sonne, Joe répond. Il s’agit de Chris Sharp du bureau du procureur, il rappelle Danielle suite à sa demande. Joe raccroche.

Au bureau du procureur, Gates conseille à Chris de garder son portable avec lui.

Danielle revient dans le séjour, elle feint d’avoir des malaises. Joe lui dit que le médecin ne s’inquiète pas et donne son accord pour le voyage.

Au restaurant, Deb essaie de soutenir la conversation avec ses parents. Tom arrive, s’excuse et s’assoit. Un souvenir lui revient, en éclairant l’intérieur de la maison de Danielle, il a vu un verre rempli de glaçons sur une table, il appelle aussitôt Patty, il est convaincu que les occupants étaient là. Il lui donne le numéro de la plaque minéralogique de la voiture qu’il a vu garée devant la porte.

Ellen discute avec Carrie, elle sent que quelque chose ne va pas. Carrie finit par avouer que son mari l’a quittée depuis trois semaines et plus donné de nouvelles depuis. Ellen ne veut pas que leurs parents dépannent Carrie, elle peut faire un chèque. Carrie lui demande de rester encore pour affronter leur père ensemble, mais Ellen doit repartir travailler.

Joe conduit Danielle à l’aéroport. Dans la voiture, Danielle feint l’amnésie

Au restaurant, Tom s’apprête à révéler aux parents de Deb qu’il a merdé en leur recommandant d’investir chez Leverett Investments.

Devant l’affrontement de son père et de Carrie, Ellen décide de rester chez ses parents.

Winstone est à l’aéroport, il attend Joe et Danielle avec impatience Pendant ce temps, Patty appelle Gates pour l’avertir que Danielle est en route pour l’aéroport et lui communiquer le numéro de la plaque de la voiture. Joe est repéré et arrêté par une voiture de police. Danielle est inconsciente à l’arrière, Joe signale qu’elle est malade et qu’il l’emmène à l’hôpital.

Patty vient avertir Winstone que Danielle ne viendra pas car Joe a été intercepté par la police et la jeune femme conduite à l’hôpital. Winstone répond qu’il n’est au courant de rien et va passer le week-end aux Bahamas. Patty confirme qu’elle a toujours soupçonné les Tobin de cacher quelque chose et se demande ce qu’il est réellement arrivé à Danielle. Patty est satisfaite néanmoins car Danielle a été assignée et c’est avec un sourire de triomphe qu’elle lui dit bonsoir et le quitte, anéanti. Le détective privé de Patty se lève et sort également.

Ellen donne un chèque à Carrie qui la remercie. Dans la chambre, Ellen trouve au fond d’un sac, sous un paquet de couches du bébé, un sachet de cachets. Pensive, Ellen redescend dans le séjour où son père et Carrie regardent d’anciennes vidéos les montrant toute petites.

Ellen ressort et appelle Patty pour lui demander si elle a retrouvé son témoin.

- - - - - - - - - -

Ecrit par mamynicky 

Joe a renversé Danielle avec sa voiture.

 

Joe : Danielle ? Non, non, non, non ??

 

Un taxi se gare, le chauffeur s’approche de Joe

 

Chauffeur : Etes vous Marchetti ?

Joe : Quoi ?

Chauffeur : Je viens chercher Danielle Marchetti.

Joe : Daniel, en fait. Oui, c'est moi.

Chauffeur : Vous allez à l'aéroport de Farmingdale ?

Joe : Farmingdale ? Oui.

Chauffeur : Je suis en avance. Mais c'est un vol international...

Joe : Désolé.

Chauffeur : Vous avez des bagages ?

Joe : Oui, mais... je suis désolé. Il y a erreur. C'est embarrassant. Je comptais y aller moi-même. Mon assistante ne vous a pas appelé ?

Chauffeur : Pas du tout.

Joe : Désolé. Parfois, elle... Elle...

Chauffeur : C'est long de venir ici.

Joe : Je comprends.

Chauffeur : La prochaine fois, ce sera facturé.

Joe : C'est gentil. Merci.

 

Joe porte Danielle dans la maison.

Dans le bureau de Patty.

 

Patty : On sait de quel aéroport Danielle Marchetti décolle ?

Tom : Non, le ministère a vérifié. Elle n'est sur aucun vol privé ou commercial prévu ce soir sur New-York et sa région.

Patty : Et l'adresse sur la demande de passeport ?

Tom : Fausse. Mais le club de sport où elle travaillait est ouvert. J'ai parlé au gérant. Je peux voir son dossier.

Patty : Bien.

Tom : Même si on trouve l'aéroport, on n'a pas autorité pour la garder.

Patty : Trouve-la. Je me charge du reste.

 

Winstone et sa détective discutent par téléphone.

 

Winstone : L'avion sera là ?

Détective : Je ne crois pas. Il y a un léger retard. La météo dans le Golfe.

Winstone : Il décolle à quelle heure ?

Détective : C'est prévu pour 23 h 08.

Winstone : Bon Dieu. C'est dans 4 heures.

Détective : Je sais. On ne peut pas faire mieux.

Winstone : Le reste est arrangé ?

Détective : Aucun problème avec la douane. Ni Mlle Marchetti, ni vous, n'êtes sur la liste des passagers.

Winstone : Rappelez-moi si besoin. Elle doit partir ce soir.

 

Winstone est au restaurant, il rejoint sa table.

 

Winstone : Je suis vraiment désolé, Janine.

Jeanine : Mme Tobin m'a prévenue en donnant votre numéro, "Il est occupé". Je voulais vous rencontrer depuis longtemps.

Winstone : Marilyn est extraordinaire.

Jeanine : Mme Tobin ne peut plus venir au salon, donc... je vais la voir. Et j'en suis ravie. Ça a vraiment été un coup dur, avec son mari, et tout le reste.

Winstone : C'est évident.

Jeanine : Vous êtes avocat ?

Winstone : Oui.

Jeanine : C'est comment ?

Winstone : Vous vous êtes déjà sentie bénie ?

Jeanine : Oui. Complètement. J'ai beaucoup d'amis au salon.

Winstone : Je ressens ça, en étant avocat.

 

Le bureau du District Attorney.

 

Chris : Tu pars ?

Ellen : Dîner en famille.

Chris : Une soirée avec Gary et Denise.

Ellen : Ma sœur arrive de l'Oregon.

Chris : Quelle chance.

Ellen : Oui. Je vais rencontrer ma nièce.

Chris : C'est vrai. Tu es tatie maintenant.

Ellen : Dingue, hein ?

Chris : Et machin vient ? Le mari.

Ellen : Dieu merci, non. Il doit bosser. Son patron ne l'a pas libéré.

Chris : Ça va être la fête. Éclate-toi.

Ellen : Tu gardes le fort ?

Chris : Oui, il faut bien. L'affaire Tobin ne finira jamais.

Ellen : Marre-toi bien.

Chris : Merci.

 

Au restaurant où se trouvent Winstone et Jeanine.

 

Winstone : Vous voyez ?

Jeanine : Oui. C'est très effervescent. Il existe, ce mot ?

Winstone : Oui.

Jeanine : Ah bon ? Bien.

Winstone : C'est un mot.

 

Le téléphone de Winstone sonne.

 

Winstone : Bon sang. Je suis... C'est le dernier. C'est un client. J'en ai pour une minute.

Jeanine : Prenez votre temps, car je ne voudrais pas... entraver la justice.

Winstone : Une minute. - Joe, qu'y a-t-il ? Attends. Dis-moi où tu es.

 

En sortant du bureau, Ellen rencontre Patty.

 

Ellen : Que fais-tu ici ?

Patty : Je viens voir ton patron. Tu finis tôt.

Ellen : Je pars. Dîner chez les Parson.

Patty : Le nom que tu as donné à Tom s'est avéré important.

Ellen : Vous l'avez citée ?

Patty : On essaie. Elle ne tient pas à ce qu'on la trouve. Mais merci. Si jamais tu as besoin...

Ellen : Non. C'était exceptionnel. Tom m'a demandé, et j'étais ravie de l'aider. Mais c'est fini pour moi, l'affaire Tobin.

Patty : T'es sûre, tu ne veux pas rester ? Je crois que ce témoin veut quitter le pays. La soirée pourrait être passionnante.

Ellen : Oui, mais j'ai un train à prendre, donc...

Patty : C'est vrai, bien sûr. La famille. Ta priorité.

 

Tom est dans la rue, il parle au téléphone.

 

Tom : Désolé, je vais être en retard. Il est bientôt 19 h 30. Je sais, j'essaie de trouver un témoin qui pourrait quitter le pays.

Debbie : Patty n'a personne d'autre que toi ?

Tom : Non, je veux m'en charger. C'est trop important.

Debbie : Mes parents arrivent dans une minute, On devait pas leur dire ensemble ?

Tom : Si. C'est moi qui les ai fait investir dans Tobin. Je veux leur expliquer.

Debbie : Ce témoin est important pour ton affaire ?

Tom : C'est la meilleure piste qu'on ait.

Debbie : D'accord. Fais ce qu'il faut.

Tom : Dîne avec tes parents. Je promets d'être là au dessert. On leur dira ensemble.

 

Dans la maison de Danielle.

 

Danielle : Que s'est-il passé ?

Joe : Je t'ai renversée.

Danielle : Oui, je cherchais mon chat.

Joe : Mets-toi ça sur le visage.

Danielle : J'ai été K.O. longtemps ?

Joe : Je ne sais pas. Un petit moment.

Danielle : J'ai mal à la tête.

Joe : J'ai appelé de l'aide, ne t'en fais pas.

Danielle : J'ai mal sur tout le côté. Quelle heure est-il ?

Joe : Tu es attendue quelque part ?

 

Winstone frappe à la porte. Joe va ouvrir.

 

Joe : Reste couchée.

Winstone : Mais enfin, que se passe-t-il ? Où est-elle ?

Joe : Dans l'autre pièce.

 

Joe entraine Winstone dans la cuisine, il se sert un verre d’eau et y met des glaçons.

 

Winstone : Que fais-tu ici ?

Joe : Tu savais que mon père couchait avec Danielle Marchetti ?

Winstone : Non.

Joe : Tu savais ?

Winstone : Non, il me l'a dit après votre discussion. Désolé.

Joe : Pourquoi il la fait partir ce soir ?

Winstone : Il ne veut pas que Patty Hewes l'interroge.

Joe : Donc Danielle sait pour l'argent. Nom de Dieu ! Il a été assez stupide pour mettre le sort de la famille entre ses mains à elle ? - Elle ?

Winstone : Joe... j'en sais aussi peu que toi. Elle est là, et il faut décider ce qu'on va faire d'elle.

Joe : On n'a pas le choix. Si elle sait, on lui fait quitter le pays.

Winstone : On devrait faire ça.

 

Patty est assise au bureau d’Ellen.

 

Patty : On m'a dit d'attendre. Vous partiez ?

Curtis Gates : À la veillée de mon grand-oncle.

Patty : Désolée.

Gates : C'était un con, mais merci.

Patty : Il s'agit d'une urgence.

Gates : : Danielle Marchetti

Patty : Elle était à l'accueil du club de sport de Louis Tobin. Votre bureau l'a interrogée il y a 2 mois.

Gates : Et ?

Patty : Tobin et elle étaient peut-être ensemble, et il y a plus étonnant.

Gates : Elle serait impliquée dans la fraude ?

Patty : Je crois qu'elle veut quitter le pays ce soir.

Gates : Sheryl, trouvez-moi le numéro de portable du Juge Reilly. - Vous savez quel vol ?

Patty : Pas encore. - Vous appelez Reilly ?

Gates : Oui. Je veux un mandat pour Marchetti. Qu'avez-vous sur elle ? - Ça, c'est rien. Je l'arrête sans preuve ?

Patty : Je vous demande d'empêcher un témoin de partir.

Gates : Sur une intuition ? La Cour vous a désignée. Il y a des règles. Vous n'êtes pas habituée.

Patty : Cette femme pourrait avoir un rôle clé. Si vous la laissez filer, nous le regretterons.

Gates : Donnez-moi du concret. Désolé, je ne l'arrête pas sans motif.

 

Chez les Parsons.

 

Ellen : Elle est magnifique.

Denise : Elle est parfaite.

Ellen : C'est ton lait ?

Carrie : Non, c'est du lait en poudre. Charlotte adore ça.

Ellen : Tu ne l'allaites pas ?

Carrie : Elle a eu du mal à têter, et mes tétons se sont craquelés...

Gary : Pas à ma table.

Denise : Votre père est sensible.

Gary : Je ne suis pas sensible. Je mange ! Le lait en poudre, c'est mauvais.

Denise : Non, j'ai regardé sur Internet. C'est très bien, le lait en poudre.

Gary : Les filles, quand vous étiez bébés votre mère n'aurait jamais osé.

Carrie : Qu'est devenu ce type avec qui tu sortais... Au nom de cowboy ?

Ellen : Wes. On a rompu il y a quelques mois.

Denise : On ne l'a même jamais vu.

Ellen : Peu importe. Je ne sais même pas ce qu'il devient. Dommage qu'Eddie ne soit pas venu. Ça m'aurait fait plaisir.

Carrie : Oui, il voulait vraiment venir. Mais c'est mal tombé. C'est les demi-finales. Tu connais Eddie et son sport.

Gary : C'est pas un sport, le bowling.

Ellen : Tu avais dit qu'il travaillait.

Denise : Moi ?

Ellen : Oui.

Denise : J'ai dû me tromper.

Gary : On voit ses priorités. Le bowling avant la famille.

 

Tom, dans la rue, passe un autre coup de fil.

 

Tom : Danielle ne travaille plus au club depuis des mois, mais elle a laissé une adresse pour récupérer son dernier chèque. J'y vais.

Patty : D'accord.

Tom : Tu en es où avec le bureau du procureur ?

Patty : Nulle part. Curtis Gates suit le règlement à la lettre. À moins qu'on ne l'intercepte, Danielle Marchetti est libre de quitter le pays.

Tom : Bon, je te rappelle.

 

Chez Danielle.

 

Joe : Tu te souviens de Lenny.

Danielle : À peine. Ça fait longtemps.

Winstone : Désolé pour tout, je sais que ça vous a secouée, mais êtes-vous toujours prête à suivre le plan de Louis ?

Joe : On sait pour l'avion.

Danielle : Je veux voir un docteur.

Winstone : Je m'en suis occupé. Il arrive.

Danielle : S'il me dit que je peux partir, j'irai. Ton père veut que je parte.

Joe : Et tu fais tout ce que mon père veut, hein ?

 

Joe pose son verre qui contient les glaçons sur la table et se dirige vers la porte.

 

Winstone : Où vas-tu ?

Joe : Prendre l'air.

 

Curtis Gates n’a pas quitté son bureau.

 

Nick : Et ta veillée, alors ?

Gates : Il sera encore mort à l'enterrement. Du neuf ?

Nick : Non et j'ai vérifié tout ce qu'on a sur Marchetti.

Gates : Qui l'a interrogée au club de sport ?

Nick : Moi, il y a un mois et demi. Voici la transcription.

Gates : J'aime pas que Patty en sache plus que nous.

Nick : J'ai parlé à Marchetti. Ça ne mènera à rien.

Gates : Pourquoi Patty veut que je l'arrête ?

Nick : J'en sais rien. Elle doit se tromper. Ou elle nous cache des preuves.

Gates : Donne-moi ça.

 

Joe entre dans sa voiture et commence à boire. Une voiture arrive, Tom en descend et se dirige vers la maison. Joe se baisse pour se cacher.

Tom fait le tour de la maison éteinte, personne ne répond. Par la fenêtre, il aperçoit le verre avec les glaçons que Joe a posé sur une table.

 

Tom : Danielle Marchetti ? Mlle Marchetti ?

Un voisin : Je peux vous aider ?

Tom : Vous habitez ici ?

Voisin : Juste en face.

Tom : Je cherche une certaine Danielle Marchetti. Elle habite ici, je crois.

Voisin : Danielle, oui. Une fille super. Elle aide parfois ma femme pour les courses.

Tom : Quand l'avez-vous vue ?

Voisin : Je ne sais pas précisément. Elle a des ennuis ?

Tom : Non, je voulais seulement lui parler.

Voisin : Je le lui dirai. Parfait, merci.

Voisin : Bonne soirée.

 

Tom appelle Patty. En même temps, il remarque à l’arrière de la voiture garée devant la maison qu’un feu arrière est cassé.

 

Tom : Je suis chez Danielle Marchetti. Il y a une voiture, mais personne dans la maison.

Patty : Rappelle-moi.

 

Tom appelle ensuite Debbie.

 

Tom : Non, je ne l'ai pas trouvée. - Y aura pas trop de bouchons. - Dis-leur que j'arrive.

 

Le voisin, qui avait fait mine de partir revient, il s’agit du docteur appelé par Winstone, Joe entre à sa suite dans la maison.

 

Dr. Brandt : Leonard, vous êtes toujours là ?

Winstone : Merci d'être venu.

Dr. Brandt : Y a un type qui fouinait.

Joe : Tom Shayes. Il travaille pour Patty Hewes.

Winstone : Il t'a vu ?

Joe : Non. Il est parti.

Winstone : Bien. Par ici, Dr. Brandt. La patiente est là.

Dr. Brandt : Détendez-vous. Ça fait mal ?

Danielle : Yes

Winstone : Alors ?

Dr. Brandt : Comment est-ce arrivé ?

Joe : Elle est tombée dans l’escalier. - Quelle importance ? Elle peut voyager ?

 

Patty a fait appel à son propre enquêteur : Malcolm.

 

Malcolm : Tu cherches quelque chose ?

Patty : Quelqu'un.

Malcolm : Tu y arrives ?

Patty : C'est pour ça j'ai besoin de toi. T'es disponible, là ?

Malcolm : J'ai rien de prévu. À quoi tu penses ?

Patty : Je te le dirai plus tard. Je dois passer un coup de fil, avant.

 

Dr. Brandt : Elle a une commotion cérébrale. Je crains qu'elle ait une côte cassée.

Winstone : On veut savoir si elle peut voyager.

Dr. Brandt : Pour une autre patiente, je dirais de l'amener à l'hôpital. Mais si c'est nécessaire... Elle doit être surveillée pour s'assurer qu'il n'y a aucune complication. À quelle heure est le vol ?

Winstone : 23 h.

Dr. Brandt : Surveillez-la en attendant. Et assurez-vous que son discours reste cohérent. Si elle commence à mal articuler,

 si elle semble un peu étourdie, ou si la nausée empire, emmenez-la à l'hôpital.

Winstone : On ne vous remerciera jamais assez. Merci.

(à Joe) Tu vas bien ? Tu as l'air...

Joe : Je vais bien.

 

A ce moment, Patty appelle Winstone.

 

Winstone : Leonard Winstone à l'appareil.

Patty : Ici Patty Hewes.

Winstone : Quelle agréable surprise. Mais... je peux vous rappeler demain matin ?

Patty : Je suis au courant pour Danielle Marchetti.

Winstone : Ce nom ne me dit rien.

Patty : Je peux donc parler de sa liaison avec Louis Tobin à la presse. Je vous attends à mon bureau. Dans 30 minutes, tout ce que j'ai sera envoyé au Post.

Joe : Quoi ?

Winstone : Je dois rencontrer Patty Hewes.

Joe : Elle veut quoi ?

Winstone : Elle menace d'annoncer la liaison de ton père à la presse.

 

Dans la pièce voisine, Danielle laisse un message sur le répondeur du portable de Chris qui ne s’est pas aperçu de l’appel.

 

Danielle : Ici Danielle Marchetti. On a discuté il y a quelque temps. Je pense qu'il faudrait qu'on parle à nouveau. Rappelez-moi.

 

 

Joe : Je vais la surveiller.

Winstone : Ça te dérange pas ?

Joe : Non, pourquoi ?

Winstone : D'accord. Alors rejoins-moi à Farmingdale, hangar 6. Le vol est à 23 h 08.

 

Gates : Tu as trouvé quelque chose ?

Chris : Non, et toi ?

Gates : Pourquoi crois-tu que je te le demande ? Appelle ta femme. Tu ne rentres pas ce soir.

Chris : Je suis pas marié. Bon sang. Depuis quand je bosse ici ?

 

Sur le portable de Chris : 1 APPEL MANQUÉ - NOUVEAU MESSAGE

Chez les Parsons.

 

Ellen : Papa, où est-ce que ça va ?

Gary : Celui-là ? Aucune idée. Demande à ta mère. Tu sais, tu as l'air en forme. Tu parais plus heureuse que d'habitude.

Ellen : Merci, papa. - Maman, où est-ce que ça va ?

Denise : Je vais le ranger, chérie.

 

Chez Danielle

 

Danielle : Je n'ai jamais voulu te blesser. Tu as demandé quand ça a commencé. Je te le dis si tu veux toujours savoir.

Joe : On était toujours ensemble ?

Danielle : Oui

Joe : Quand ?

Danielle : Environ un an avant que tu ailles en désintox. Je suis désolée, Joe. Tu étais une épave.

Joe : Donc tu m'as largué, et tu t'es mise avec mon père.

Danielle : Je sais pas ce que tu veux entendre. Ce n'était pas ce que tu penses.

Joe : Tu ne sais pas ce que je pense.

Danielle : Il l'a fait pour toi, tu sais.

Joe : Quoi ?

Danielle : Tu étais une épave, donc il l'a fait.

Joe : Quoi ? Il a fait quoi ?

Danielle : Il venait de temps en temps. Donc il l'a fait. Je veux plus être une épave. Donc tu as commencé avec mon père.

Joe : Qu'est-ce que tu racontes ?

Danielle : C'était une épave de temps en temps. Dis-moi juste ce que tu veux entendre.

Joe : Merde.

 

Winstone est dans le bureau de Patty.

 

Patty : Vous deviez voir ça.

Winstone : C'est quoi ?

Patty : Mon communiqué de presse concernant Danielle Marchetti.

Winstone : C'est très bien écrit. Mais je ne crois pas que vous ferez ça.

Patty : Pourquoi ?

Winstone : Parce qu'il n'y a pas un seul mot de vrai.

Patty : Dites-moi où elle est.

Winstone : Je ne pourrais même pas vous dire qui elle est.

Patty : J'essaie de vous faire une faveur, M. Winstone. Vous avez le choix. On gère ça en privé ce soir, ou vous expliquerez à vos clients pourquoi vous avez laissé annoncer que Louis Tobin se tapait une fille qui a la moitié de son âge. Je me demande quelle option Mme Tobin préfèrerait.

Winstone : J'apprécie l'appel de courtoisie, mais je ne suis pas inquiet

pour Marilyn. Seule la vérité m'inquiète. Et cette femme... n'a rien à voir avec les Tobin.

Patty : Alors j'ai dû faire erreur. Désolée de vous avoir fait venir jusqu'ici pour rien.

 

Le Docteur Brandt rentre chez lui, il reçoit un appel de Joe.

 

Dr. Brandt : Allô ? - Comment va la fille ?

Joe : J'ai pas... Il y a un problème. Elle saigne du nez, elle ne finit pas ses phrases.

Dr. Brandt : Ça pourrait être un hématome sous-dural, saignant dans le cerveau.

Joe : Elle peut partir ?

Dr. Brandt : Impossible. Il faut la conduire à l'hôpital. Vous entendez ?

Si elle prend cet avion, elle mourra.

Joe : Je comprends.

 

Danielle a laissé son téléphone, lorsqu’il sonne, Joe décroche.

 

Chris : Ici Chris Sharp, du bureau du procureur. Je réponds à l'appel de Mlle Marchetti.

 

Chris : C'est bizarre. Un mec a répondu et a raccroché. La prochaine fois, garde ton portable avec toi.

 

 

Danielle : Qu'a dit le docteur ?

Joe : Il a dit que tu devais t'hydrater, et ne pas prendre d'aspirine, mais il n'y a pas à s'inquiéter.

Danielle : Bien.

Joe : Tu peux partir.

 

Tom arrive enfin au restaurant où l’attend Debbie, en compagnie de ses parents.

 

Tom : Navré de ce retard. Salut, Ginny. Art. Salut. Désolé. Merci.

Art : Commande le steak frites. Il est délicieux.

Ginny : J'ai pris du flétan. Pas terrible.

Tom : En fait, je n'ai pas très faim.

Debbie : Tom et moi voulions vraiment vous parler.

Ginny : Ton mari a couru toute la journée. Laisse-le manger.

Tom : Non, ça va.

 

A ce moment, en voyant son verre rempli de glaçons, il se souvient du verre de Joe, contenant encore des glaçons. Il appelle Patty.

 

Tom : Désolé, je vous demande encore une minute. Je reviens. - Patty ? Oui. Ils étaient dans la maison. Écoute, note ceci. Une plaque minéralogique. N-Z-E-4-7-4-5.

 

 

Ellen : Tu as déjà pensé, quand tu bécotais Mike Delvecchio, que tu changerais des couches ici un jour ?

Carrie : Oh que non.

Ellen : Que se passe-t-il ?

Carrie : C'est-à-dire ?

Ellen : En bas. Avec l'enveloppe... Maman avait l'air de pleurer. Ça concerne Eddie ?

Carrie : C'est sûrement temporaire.

Ellen : Quoi donc ? Il a fait quoi ?

Carrie : Il m'a quittée il y a trois semaines. Plus de nouvelles depuis.

Ellen : Tu m'as rien dit !

Carrie : C'est juste que je ne voulais pas te déranger. Tu es déjà débordée.

Ellen : Sois pas bête. Laisse-moi t'aider. Ne demande pas d'argent à maman. Ils ne peuvent pas. Tu veux combien ?

Carrie : Franchement, je ne peux pas.

Ellen : Ce n'est pas un problème. C'est vrai. Je te ferai un chèque.

Carrie : Merci.

Ellen : Tu vas rester ici ?

Carrie : Le temps de me retourner.

Ellen : Papa sait ?

Carrie : Il va criser et ça me retombera dessus. Je peux pas gérer ça maintenant, surtout si on me crie dessus.

Ellen : Je sais bien. Mais il faudra lui dire bientôt.

Carrie : J'allais le faire demain matin. Tu peux... rester ? J'ai vraiment pas envie de faire ça seule.

Ellen : J'ai vraiment envie de te soutenir. Mais je dois travailler.

Carrie : Je sais. Et je comprends tout à fait. Ça ira.

 

Dans la voiture de Joe qui conduit Danielle à l’aéroport.

 

Danielle : Tu connais la durée du vol ?

Joe : On demandera quand on y sera.

Danielle : Tu ressembles à ton père, là.

Joe : Tais-toi, s'il te plaît.

Danielle : On se connait ? Votre voix me semble familière.

Joe : Repose-toi, tu veux ?

 

 

Art : Alors, de quoi tu veux nous parler ?

Ginny : Vous avez l'air tendu.

Tom : Ce n'est pas évident de vous annoncer ça. Je veux vous parler avant que vous ne receviez vos relevés de compte.

Art : Nos comptes ? De quoi s'agit-il ?

Tom : J'ai... merdé.

 

 

Gary : En une journée ici, ton bordel est dans chaque pièce. Si Eddie et toi glandez, faites-le chez vous, pas chez moi !

Denise : Je ne crois pas qu'elle glande.

Carrie : Je me suis excusée. J'ai pas mis ça ici. C'est maman.

Gary : N'accuse pas ta mère.

Ellen : Papa, ça suffit. Elle a compris.

Denise : Tu es prête ? On peut t'emmener prendre ton train.

Ellen : Non, maman. Je vais rester cette nuit.

Denise : Merveilleux. Nos deux filles sous le même toit.

Gary : Ça me va. Ça m'évite d'aller à la gare.

Denise : Gary, chéri...

Ellen : Ça ira.

 

Winstone s’impatiente à l’aéroport.

 

Winstone : Tu es loin ?

Joe : À dix minutes de l'aéroport.

 

Au bureau de Patty.

 

Patty (au téléphone) : On l'a. Elle est en route pour l'aéroport. On a un numéro de plaque.

Gates : Impossible de l'arrêter sans motifs.

Patty : On en a un.

Gates : Lequel ?

Patty : Il a un phare arrière cassé.

 

Une voiture de police arrête la voiture de Joe.

 

Joe : Merde. Merde.

Policier : Bonsoir. Vos papiers.

Joe : Il y a un problème ?

Policier : Votre feu arrière est fichu.

Joe : Désolé.

Policier : Elle a un problème ?

Joe : Elle est malade. J'étais en train de la conduire à l'hôpital.

Policier : Vraiment ? L'hôpital est 1,6 km plus bas. Vous l'avez dépassé.

Joe : Ah bon ?

Policier : 1 -2-Alpha au QG. Urgence médicale.

 

Patty arrive à l’aéroport.

 

Patty : Elle ne viendra pas. Je venais l'arrêter moi-même. Mais finalement, c'est inutile. La police l'a interceptée. À dire vrai, c'est plutôt Joe Tobin. Danielle Marchetti était... à l'arrière, inconsciente.

Winstone : À l'entendre, tout ça semble terrible. Mais je ne vois pas de quoi vous parlez.

Patty : J'ai eu du mal à trouver son aéroport de départ. Mais j'y suis arrivée. Et surprise, surprise, je vous y trouve.

Winstone : Je vais passer le week-end aux Bahamas. Vous venez ?

Patty : Danielle est à l'hôpital, si ça vous intéresse. Que s'est-il passé, M. Winstone ? Joe a parlé d'une chute à la police.

Winstone : Pour votre communiqué de presse...

Patty : Il n'y a pas de communiqué. Il n'y en a jamais eu.

Winstone : Je vois. Vous m'avez fait suivre. Vous avez trouvé l'aéroport. Je suis impressionné.

Patty : Une soirée instructive. J'ai toujours su que les Tobin cachaient quelque chose. Je sais désormais que vous les aidez. Mon collègue a déjà assigné Danielle. J'ai eu ce que je voulais. Bonne nuit, M. Winstone.

 

 

 

Ellen : Voilà un chèque.

Carrie : Merci, Ellie. Y a un t-shirt et des trucs là-haut que tu peux emprunter.

 

En cherchant dans les bagages de Carrie, Ellen trouve un nécessaire pour la prise de drogue et un petit sachet de poudre. Elle revient dans le salon où Gary visionne un vieux film de famille.

 

Carrie : Tu as trouvé ton bonheur ? Tu t'en souviens ?

Ellen : Oui.

Gary : Regardez-vous.

Carrie : On n'était pas adorables ?

Ellen : Je reviens. - Allô, Patty, c'est Ellen. Je me demandais si tu avais retrouvé ton témoin.

 - -- -- - - - - - - 

Ecrit par mamynicky 

Joe flipped Danielle with his car.

 

Joe : Danielle? No, no, no, no. Danielle?

Taxi driver : Are you Marchetti?

Joe : What?

Driver : I'm picking up a Danielle Marchetti.

Joe : Uh... Daniel, actually. Yeah, that's-that's me.

Driver : You're heading to Farmingdale Airport?

Joe : Farmingdale? Right.

Driver : I know I'm a little early. I just figured since your flight's international...

Joe : I'm sorry.

Driver : You got, uh, luggage inside? I do.

Joe : Uh, just, um- I'm sorry. I think someone screwed up. Uh... this is embarrassing. Did... I was gonna drive myself. My assistant didn't-didn't call, give you a call?

Driver : No one called.

Joe : I'm sorry. Sometimes she's, um... She...

Driver : It's a real trek out here, you know?

Joe : I understand that.

Driver : Next time, you're gonna get charged for it.

Joe : Okay. I appreciate it. Thank you.

 

Joe brings Danielle inside the house.

Patty’s Office.

 

Patty : Do we know what airport Danielle Marchetti is flying out of?

Tom : No, the State Department checked for us. She's not scheduled on any private or commercial flight leaving tonight from the tristate area.

Patty : What about the address she used on her passport application?

Tom : It was bogus. But the health club where she worked is still open. I spoke to the manager. He's going to let me check her file.

Patty : Good.

Tom : Even if we figure out what airport she's leaving from, we don't have the authority to keep her in the country.

Patty : Just find her. I'll worry about the rest.

 

At phone.

 

Winstone : Is the plane on time?

Detective : I'm afraid not. There's been a slight delay. Weather over the Gulf.

Winstone : What's the new departure time?

Detective : It's scheduled for 11:08 p.m.

Winstone : Jesus. That's four hours from now.

Detective : I know. But, uh, it's the best we can do.

Winstone : You arrange everything else?

Detective : Yes, sir. And, uh, customs won't be a problem. Neither you nor Ms. Marchetti are on the flight manifest.

Winstone : Let me know if anything else comes up. We got to fly her out tonight.

 

Winstone returns to his table.

 

Winstone : I'm so sorry about that, Janine.

 

84

00:04:46,340 --> 00:04:51,074

Janine : No, um, Mrs. Tobin warned me when she gave me your number, "He's a busy man." And I have been... and I've been wanting to meet you for so long.

Winstone : Oh, well, Marilyn's wonderful.

Janine : Yeah. They, um, they don't let Mrs. Tobin come in the salon anymore, so I go to her. And I'm-I'm happy to do it. You know, she-she really got a bad rap, what, with her husband and all of that.

Winstone : She sure did.

Janine : Um, you are a lawyer?

Winstone : I am.

Janine : Um, how is that?

Winstone : Do you ever feel blessed?

Janine : Um, I-I do. I do, absolutely. I have a lot of great friends down at the salon.

Winstone : Well, that's how I feel about the law.

 

Ellen’s office.

 

Chris : Heading out?

Ellen : Dinner with my family.

Chris : Uh-oh. An evening with Gary and Denise.

Ellen : My sister's coming from Oregon.

Chris : Oh, triple whammy.

Ellen : No, it's great. I get to meet my niece.

Chris : Oh, that's right. You're an aunt now.

Ellen : Crazy, huh?

Chris : Is, uh, what's-his-name coming? The husband.

Ellen : No. Thank God. He's stuck at work. His boss wouldn't let him off.

Chris : Well, sounds like a party. Rock it out.

Ellen : You gonna hold down the fort?

Chris : Yeah, someone's got to. This Tobin case is never gonna end.

Ellen : Have a blast.

Chris : Thank you.

 

At the restaurant.

 

Janine : Mmm.

Winstone : Mmm? See what I mean?

Janine : I do. It's very, um, effervescent. Wait, is that, is that a word?

Winstone : Yes.

Janine : Is it? Okay.

Winstone : It certainly is a word. Oh. Damn it. I'm sor- Last one, Janine. Sorry. Okay, this is a client. So I'll-I'll be a minute.

Janine : Just take your time, 'cause I wld hate to stand in the way of justice.

Winstone : One second. - Hey, Joe, what's up? - Wait. Tell me where you are.

 

Leaving the office, Ellen met Patty.

 

Ellen : Patty.

Patty : Ellen.

Ellen : What are you doing here?

Patty : Seeing your boss. You're leaving early.

Ellen : I'm going to Jersey. Parsons family dinner.

Patty : Oh. The name you gave Tom turned out to be significant.

Ellen : Have you subpoenaed her?

Patty : Trying to. She's, uh, not very keen on being found. But thank you. And if you ever need anything...

Ellen : No. It was a one-off. Tom came to me and I was happy to help. But, uh, that's it for me in the Tobin case.

Patty : Are you sure you don't want to stick around? I think this witness is trying to flee the country. It could be an exciting night.

Ellen : I bet. But, uh, I have a train to catch, so...

Patty : Oh, right, right, right, of course. Family. Your top priority.

 

Further…

 

Tom (at phone): I'm sorry, I'm running a little late.

Debbie (in restaurant): Well, it's almost 7:30.

Tom : I know. I'm trying to find a witness who may be fleeing the country.

Debbie : Doesn't Patty have anyone eo that?

Tom : No, I don't want anyone else doing it. It’s too important.

Debbie : My parents are gonna be here any minute, and I thought we were going to tell them together.

Tom : We will. Look, I'm the one who got your parents to invest with Tobin. I want to be the one to explain it to them.

Debbie : You really think this witness could help your case?

Tom : This is the best lead we have right now.

Debbie : All right, babe. Do what you have to do.

Tom : Look, have dinner with your folks. I promise you I'll be there by dessert. We'll tell them together.

 

In house of Danielle.

 

Danielle : What happened?

Joe : I hit you with my car.

Danielle : Oh, yeah, I was looking for my cat.

Joe : Yeah. Put this on your face.

Danielle : How long was I out?

Joe : I don't know. Just a little while.

Danielle : Oh, my head hurts.

Joe : I called for help, so don't worry.

Danielle : My whole side is sore. Here. What time is it?

Joe : Why, you have someplace to be? Stay down.

 

Winstone enter.

 

Winstone : Oh! Jesus, Joe, what's going on? Where is she?

Joe : In the other room.

Winstone : What are you doing here?

Joe : Did you know my father was sleeping with Danielle Marchetti?

Winstone : No.

Joe : Did you, Lenny?

Winstone : No. He told me after you confronted him. I'm sorry.

Joe : Why is he putting her on an airplane tonight?

Winstone : All he said was he didn't want Patty Hewes questioning her.

Joe : Oh. Then Danielle must know about the money. Jesus Christ! Could he be that goddamn stupid to put his whole family's future in her hands? Her?!

Winstone : Joe, I'm as much in the dark as you are. But she is in there, and we need to decide what to do with her.

Joe : We don't have a choice. If she knows about the money, we get her out of the country.

Winstone : I think we have to do that.

 

At the Attorney

 

Curtis Gates : Patty?

Patty : Curtis, I was asked to wait. You're off to a fund-raiser?

Gates : A wake, actually. My great-uncle.

Patty : Oh, I'm sorry.

Gates : Man was a prick, but thanks.

Patty : I'm afraid this is urgent.

Gates : Danielle Marchetti.

Patty : She used to be the receptionist at Louis Tobin's health club. Your people questioned her a couple of months ago.

Gates : And?

Patty : She and Tobin may have been having an affair, but that's not the exciting part.

Gates : You think she might be involved in the fraud?

Patty : Yes. I also think she's trying to flee the country tonight.

Gates : Uh, Sheryl, can you track down Judge Reilly's cell number for me? - You have a flight number?

Patty : Not yet. So you'll talk to Reilly?

Gates : Yeah. We'll need a warrant to detain Marchetti. What do you have on her? This is nothing. Patty, you're asking me to detain her without evidence?

Patty : I'm asking you to prevent a person of interest from fleeing the country.

Gates : Based on a hunch? You're the court-appointed trustee. There are rules. I know you're not used to that.

Patty : This woman could prove critical to our case. If you let her slip through our hands, we'll both regret it.

Gates : Well, then give me something real. I'm sorry, I can't detain her without cause.

At the Parsons family

 

Ellen : She's beautiful.

Denise : She's perfect.

Carrie : Here you go.

Ellen : Did you pump?

Carrie : No, it's organic formula. Charlotte loves it.

Ellen : Oh, you're not breast-feeding?

Carrie : Oh, she had trouble latching on at first, and my nipples got all cracked, so...

Gary : Not at my table.

Denise : Your father's squeamish.

Gary : I'm not squeamish. I'm eating. And I gotta tell ya, formula's no good.

Carrie : It's fine. I looked it up online.

Denise : There's nothing wrong with formula.

Gary : I'm telling you girls, when you were babies, your mother never would've dreamed of it.

Carrie : Say, whatever happened to that guy you were seeing with the, uh, with the cowboy name?

Ellen : Wes. Uh, that ended a few months back.

Denise : We never even got to meet him.

Ellen : It's not a big deal. I don't even know what he's doing anymore. I'm sorry that Eddie couldn't make it. I was looking forward to seeing him.

Carrie : Yeah, he really wanted to make the trip, but, you know, just bad timing. League semifinals. You know how Eddie is and his sports.

Gary : Bowling's not a sport.

Ellen : I thought you said he was working.

Denise : I did?

Ellen : Yes.

Denise : Well, who can keep track of these things?

Gary : Nice priorities ; bowling over family.

 

Tom arrives at the restaurant where Debbie was waiting with his parents

 

Tom (at phone): Danielle stopped working at the health club a few months ago, but she had a forwarding address that she wants her last check to be sent to. I'm heading there now.

Patty : All right.

Tom : Where did you get with the D.A.'s office?

Patty : Nowhere. Curtis Gates is determined to play by the rules. So unless we find her first, Danielle Marchetti is free to leave the country.

Tom : All right, I'll be in touch.

 

From Danielle

 

Joe : You remember Lenny.

Danielle : Barely. It's been a while.

Winstone : I'm sorry this happened, and I know you've been shaken up, but we need to know if you're on board with Louis' plan.

Joe : We know about your flight.

Danielle : I need to see a doctor.

Winstone : I've already arranged one. He's on his way.

Danielle : Okay. If he says I'm safe to fly, then I'll go. Your father wants me on that plane.

Joe : And you give my father anything he wants, don't you?

Winstone : Where are you going?

Joe : I need some air.

 

At the Attorney

 

Chris : Hey, what happened to your wake?

Gates : He'll still be dead at the funeral. Did you find anything?

Chris : No, and I've been through everything we've got on Marchetti.

Gates : Who did the interview with her at the-the health club.

Chris : I did, a month and a half ago. I got the transcript right here.

Gates : I don't like Patty knowing something that we don't.

Chris : Boss, I'm telling you I talked to Marchetti. There's nothing in here.

Gates : Well, then why does Patty want me to detain her?

Chris : I don't know. Maybe she's wrong. Or maybe she's keeping evidence from us.

Gates : Just give me that.

 

Tom is in front of a house Danielle. Nobody answers him, a neighbor approached.

 

Tom : Danielle Marchetti? Miss Marchetti?

Neighbor : Can I help you?

Tom : Oh, uh, do you live around here?

Neighbor : Yeah, across the street.

Tom : I'm looking for a Danielle Marchetti. I think she lives here.

Neighbor : Danielle- yeah, sure. Terrific girl. She helps me wife with the shopping once in a while.

Tom : When was the last time you saw her?

Neighbor : Well, I can't say for sure. She in some kind of trouble?

Tom : No, I just, uh, I just wanted to talk to her.

Neighbor : Well, I'll be sure to tell her.

Tom : Great. Thank you.

Neighbor : Good night.

 

 

Tom (at phone) : Hey, Patty. I'm at Danielle Marchetti's. There's a car in the driveway, but no one seems to be home. Um, call me when you get this. - Hey, Deb. No, I haven't been able to find her. I don't think traffic's going to be a problem. Just tell your mom and dad I'm on my way.

 

The neighbor returned to the house of Danielle. He is actually the doctor.

 

Doctor : Leonard, you still here?

Winstone : Thank you for coming.

Doctor : You know, some guy was snooping around out there.

Joe : Tom Shayes. He works for Patty Hewes.

Winstone : Did he see you?

Joe : No. He's gone now.

Winstone : Good. This way, Dr. Brandt. Patient's in here.

Doctor (to Danielle) : Just relax. That hurt?

Danielle : Yeah.

Winstone : What do you think?

Doctor : How did this happen?

Joe : She fell on the stairs. What-what does it matter? Can she fly, Karl?

 

Patty’s office.

 

Malcolm : Looking for something?

Patty : Someone.

Malcolm : Having any luck?

Patty : No. That's why I need you. Can you stick around here for a while?

Malcolm : I have no plans.

Patty : What do you have in mind? I'll tell you later. I have to make a phone call first.

 

Doctor : She's definitely sustained a concussion. I'm a little worried that her rib may be broken.

Winstone : Karl, we need to know if she can fly.

Doctor : If this were any other patient, I'd say get her to a hospital. But if it's necessary... She needs to be watched to make sure there are no complications. What time's the flight?

Winstone : 11:00.

Doctor : Observe her until then. And make sure her speech remains lucid. Now if she seems to start to slur her words or seems a little light-headed, or if that nausea get any worse, you need to get her right to a hospital.

Winstone : Karl, we can't thank you enough.

Joe : Thank you.

Winstone : Are you okay?

Joe : You-you look a little... I'm fine.

 

Winstone answers his phone.

Winstone : Leonard Winstone speaking.

Patty : This is Patty Hewes.

Winstone : What a pleasant surprise. But, uh, perhaps I could call you back first thing tomorrow?

Patty : I know about Danielle Marchetti.

Winstone : I'm not familiar with that name.

Patty : Then you won't mind if I leak her affair with Louis Tobin to the press.

Winstone : Ms. Hewes...

Patty : I'm waiting for you in my office. In 30 minutes, everything I've got gets released to the Post.

 

Joe : What?

Winstone : I have to, uh, meet Patty Hewes.

Joe : What does she want?

Winstone : Uh, she's threatening to release your father's affair to the press.

 

Danielle gives a phone call in the next room.

 

Danielle : This is Danielle Marchetti. We spoke a while back. I think that we need to talk again. Please call me.

 

Joe : I'll stay here and watch her.

Winstone : You okay doing that?

Joe : Why wouldn't I be?

Winstone : All right, uh, well, then meet me at Farmingdale Airport, hangar 6. Flight's at 11:08, okay?

 

In D.A. Office.

 

Gates : You find anything?

Chris : No. You?

Gates : Why the hell do you think I'm asking you? Call your wife. Tell her you're not coming home tonight.

Chris : I'm not married. - Jesus- how long have I worked here?

 

Parsons’s family.

 

Ellen : Dad, where does this go?

Gary : That one? No idea. Ask your mother. You know, you're looking good, kid. You seem happier than usual.

Ellen : Thanks, Dad.

 

Ellen : Hey, Mom, where's this go?

Denise : Oh, I'll put it away, honey.

 

Danielle : I never meant to hurt you. You asked when it started. I'll tell you if you still want to know.

Joe : Was it when you were still with me?

Danielle : Yes.

Joe : When?

Danielle : About a year before you went into rehab. I'm sorry, Joe- you were a wreck.

Joe : So you dump me, and you start with my father.

Danielle : I don't know what you want me to say. Joe... it wasn't what you think.

Joe : You don't know what I think.

Danielle : He did it for you, you know.

Joe : What?

Danielle : You were a wreck, so he did it.

Joe : What? He did what?

Danielle : He was only on and off. So he did it. I don't... I don't want to wreck anymore. So you start with my father.

Joe : Danielle... what are you talking about?

Danielle : He wrecked it on and off.

Joe : Danielle?

Danielle : Just say what you want me to say.

Joe : Shit.

 

Patty’s office.

 

Patty : I thought you should see this.

Winstone : What is it?

Patty : My statement to the press about Danielle Marchetti.

Winstone : It's very well written. But I don't think you want to do this.

Patty : Why not?

Winstone : Because not one word of that is true.

Patty : Tell me where she is.

Winstone : I couldn't even tell you who she is.

Patty : I'm trying to do you a favor, Mr. Winstone. The choice is yours. Either deal with this privately tonight, or explain to your clients in the morning why you let the whole world know that Louis Tobin was screwing a towel girl half his age. I wonder what option Mrs. Tobin would prefer?

Winstone : I... appreciate the courtesy call, but I'm not worried about Marilyn.

Patty : No?

Winstone : I'm just worried about the truth. And that woman... has nothing to do with the Tobins.

Patty : Well, then it's my mistake. I'm sorry for getting you all the way down here for nothing.

 

 

 

Dr. Brandt (at phone) : Hello?

Joe : Hey, it's Joe.

Dr. Brandt : Oh. How's the girl?

Joe : I don't... Something's wrong. Uh, her nose is bleeding, she can't finish sentences.

Dr. Brandt : Well, it could be a subdural hematoma- bleeding in the brain.

Joe : Well... what happens if she flies?

Dr. Brandt : Fly? She can't fly. You need to get her to a hospital. You hear me?

Joe : Uh, yes.

Dr. Brandt : Joe... you put her on that plane, and she will die.

Joe : I understand.

 

Danielle’s phone is ringing, Joe responds.

 

Joe : Yeah?

Phone : This is Chris Sharp from the District Attorney's Office. I'm returning Miss Marchetti's call.

 

Joe hangs up without answering.

 

Chris : Well, that's weird. A guy answered and he hung up.

Gates : Next time keep your damn cell phone on you. Okay?

 

Danielle back into the room.

 

Danielle : What'd the doctor say?

Joe : Uh, he said you need to stay hydrated... and not to take any aspirin, but it's nothing to worry about.

Danielle : Okay, good.

Joe : You're good to go.

 

At restaurant

 

Debbie : Yeah.

Tom : Hey. Sorry I'm late. Hi, Ginny. Art.

(to Debbie) : Hi. Sorry.

Thank you.

Art : Get yourself the steak frites- it's delicious.

Ginny : I had the halibut. Uh, not a fan.

Tom : I'm actually, I'm not very hungry. Um...

Debbie : Uh, Tom and I really just wanted to talk to you guys.

Ginny : Your husband's been running around all day- let the man eat.

Tom : No, no, no, I'm-I'm-m fine. Um... I'm sorry, I just need one more minute. I'll be right back.

(at phone) : Patty. Yeah. They were still in the house. Look, write this down. It's a license plate number. N- Z-E-4-7-4-5.

 

 

 

Ellen : Did you ever think when you were up here making out with Mike Delvecchio that you would be changing diapers someday?

Carrie : God, no.

Ellen : What's going on, Carrie?

Carrie :  What do you mean?

Ellen : Downstairs... with the envelope- Mom looked like she was crying. Did something happen with Eddie?

Carrie :  Um... I'm sure it's temporary.

Ellen : What's temporary? What did he do?

Carrie :  Um... he... he left me three weeks ago, and I haven't heard from him since.

Ellen : Why didn't you tell me?

Carrie :  'Cause I just, I didn't want to bother you, you know? You have... too much on your plate already.

Ellen : Don't be silly- let me help. Don't ask Mom for money. They can't afford it. How much do you need?

Carrie :  No. You know what? Ellen, I can't.

Ellen : It is not a problem. Truly. I'll write you a check.

Carrie :  Thank you.

Ellen : Are you gonna stay here?

Carrie :  I mean... just till I get on my feet.

Ellen : Does Dad know?

Carrie :  No. And he's going to freak out. You know he's going to blame me. I just... I can't take that right now, Ellen. I just don't... I don't want to be yelled at.

Ellen : I know, I know. But you're going to have to tell him soon.

Carrie :  I was going to in the morning. Can you, um... can you stay? I just really don't want to do this alone.

Ellen : I really want to be there for you. I do. I... But I have to work.

Carrie :  I know, you know what, I totally understand. It's okay.

 

Joe takes Danielle into his car.

 

Danielle : Do you know how long the flight will be?

Joe : Uh, we can ask when we get there, okay?

Danielle : You look like your dad right now.

Joe : Stop talking, please.

Danielle : How do I know you? Your voice sounds so familiar.

Joe : Just rest, okay?

 

 

Art : So, what is it you want to talk about, Tom?

Ginny : You two look tense.

Tom : Look, uh, there's no good way to say this. But I want to tell you before you got your next financial statements.

Art : Financial statements? What's this about?

Tom : I, uh, screwed up.

 

 

Gary : Jesus, one day in this house and your crap's in every single room! You and Eddie want to be slobs, fine, do it in your house, not mine!

Denise : Gary, I don't think she's a slob.

Carrie : I said I'm sorry. I didn't even put this stuff here, Mom did.

Gary : Oh, don't you blame your mother!

Ellen : Dad, stop it. I think she gets it.

Denise : Are you ready to leave, honey? We can take you to the train.

Ellen : No, Ma, I think I'm gonna stay the night.

Denise : Oh, well, how wonderful. Our two girls under the same roof.

Gary : Fine with me. One less trip to the station.

Denise : Gary, honey...

Ellen : It's gonna be okay.

 

Winstone is at the airport.

 

Winstone (at phone) : How far away are you? I'm ten minutes from the airport.

 

 

Patty (at phone) : We found her. She's on the way to the airport. We have a license plate number.

Gates (at phone) : I told you, Patty, we're not gonna detain her without cause.

Patty : We have cause.

Gates : What is it?

Patty : He's driving with a broken taillight.

 

A police car stopped Joe.

 

Joe : Shit. Shit. How are you?

Policeman : License and registration.

Joe : Is there a problem?

Policeman : Your taillight's busted.

Joe : Oh, I'm sorry.

Policeman : What's wrong with her?

Joe : She's, uh, she's ill. I was actually just taking her to the hospital.

Policeman : Really? 'Cause the hospital's a mile back. You just passed it.

Joe : Oh, really?

Policeman : Um... 1-2-Alpha to HQ. I need rescue.

 

Patty joined Winstone at the airport.

 

Patty : She's not coming. I thought I'd get here to stop her myself, but it turns out I didn't have to. The police pulled her over. Actually, they pulled Joe Tobin over. Danielle Marchetti was unconscious in the backseat.

Winstone : Gee, that all sounds terrific, but I have no idea what you're talking about.

Patty : It took me a while to find the airport she was flying out of, but I figured it out. And surprise, surprise, I find you here.

Winstone : Yeah, I'm off for a weekend in the Bahamas. Care to join?

Patty : Danielle's in the hospital, in case you're wondering. What happened, Mr. Winstone? Joe told the police she fell?

Winstone : Patty, listen, before you issue the press release...

Patty : There's no press release. There never was.

Winstone : Oh, I see. You had me followed. That's how you found the airport. I'm impressed.

Patty : Tonight's been educational. I always knew the Tobins were hiding something. Now I know you're helping them do it. My colleague's already served Danielle with a subpoena. So, I got what I wanted. Good night, Mr. Winstone.

 

 

 

Ellen : Here's a check.

Carrie : Thanks, Ellie. There's a T-shirt and stuff upstairs if you want to borrow it.

 

Carrie : Find everything you need?

Ellen : Yeah.

Gary : Remember this?

Ellen : I do.

Gary : Look at you two.

Carrie : Were we not adorable?

Ellen : I'll be right back.

 

Ellen (at phone) : Hey, Patty, it's Ellen. I was just, uh, wondering- did you find that witness?

 - - - -- - - - - - - -

Ecrit par mamynicky 

 

Kikavu ?

Au total, 5 membres ont visionné cet épisode !

RonanBart 
05.10.2016 vers 14h

drogba 
Date inconnue

mamynicky 
Date inconnue

WiniFRED 
Date inconnue

Matrix32 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Glenn Close récompensée aux Critics Choice Movie Awards

Glenn Close récompensée aux Critics Choice Movie Awards
Le jury de la 24ème cérémonie des Critics' Choice Movie Awards, qui s'est tenue le 13 janvier...

Shooter | Nouveaux épisodes dans la ligne de mire de Cstar

Shooter | Nouveaux épisodes dans la ligne de mire de Cstar
Cstar poursuit ce soir dès 21h sa diffusion de la saison 1 de Shooter portée par Ryan Philippe....

Nouveau sondage : duel sans dommages... on l'espère !

Nouveau sondage : duel sans dommages... on l'espère !
Le sondage précédent vous demandait de choisir une actrice qui aurait pu avoir l'étoffe de remplacer...

Glenn Close | Un Golden Globe pour son rôle dans The Wife

Glenn Close | Un Golden Globe pour son rôle dans The Wife
A l'occasion de la 76eme cérémonie des Golden Globes qui s'est tenue hier, le 6 janvier 2019, à...

Damages a pris la résolution de changer de design

Damages a pris la résolution de changer de design
Petit coup de frais sur le quartier pour démarrer l'année 2019 : j'ai essayé de le réaliser sans...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

[Duel] L'heure est venue de départager Patty Hewes et Ellen Parsons ! Vous votez pour...

Total : 9 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

quimper, 16.01.2019 à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, 16.01.2019 à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Avant-hier à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

choup37, Avant-hier à 17:37

Calendrier et sondage vous attendent sur Kaamelott

teddymatt, Hier à 21:38

2004 - 2009 - 2019 Le Quartier THE L WORD est en fête. Nous t'invitons à participer aux animations proposées. Au plaisir de

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site