VOTE | 23 fans

#305 : Bon anniversaire, Patty

Titres VO: It's not my birthday
Titres VF:  Bon anniversaire, Patty

Première diffusion US
FX :
22/02/2010

Première diffusion France
Canal +: 10/02/2011

Acculé de toutes part, Louis Tobin met fin à ses jours. La presse se fait largement l'écho de ce décès, officiellement présenté comme une crise cardiaque. Pour la justice et le procès en cours, c'est un coup dur. C'est alors qu'un autre membre de la famille Tobin ressurgit sur le devant de la scène.

La liaison entre Danielle Marchetti et le défunt pourrait bien éclater au grand jour. C'est justement à ce moment-là que Danielle sort du coma. Ellen et le procureur lui offrent l'immunité en échange de son témoignage dans l'affaire Tobin. Joe fait savoir ce qu'il attend précisément de Danielle.

Pendant ce temps, Patty ne parvient pas à cacher qu'elle est en proie à une aversion concernant tout ce qui touche à son anniversaire...

Titre VO
It's not my birthday

Titre VF
Bon anniversaire, Patty

Première diffusion
22.02.2010

Première diffusion en France
10.02.2011

Vidéos

Plus de détails

Patty est encore chez elle, elle avertit Tom par téléphone qu’elle sera en retard et lui recommande de ne pas commencer la réunion sans elle.

Elle s’apprête à sortir, l’Oncle Pete est devant la porte et lui souhaite un bon anniversaire. Elle aperçoit une jument dans le salon. L’oncle Pete lui dit que ce sera le plus bel anniversaire, puisqu’elle à ce qu’elle voulait absolument. Ellen, plus loin, la met en garde contre cette lourde responsabilité. Si Patty veut la garder, elle devra se laver les pieds. Patty les regarde, ils sont couverts de sang. Patty se réveille et a du mal à revenir à la réalité.

Au cimetière, autour de la tombe de Louis Tobin, sa femme Marilyn, sa fille Carole, son fils Joe et leur avocat, Léonard Winstone, sont réunis. Carole se souvient que le jour où leur père leur a présenté Winstone à son embauche, il leur a dit qu’il faisait partie de la famille. Carole continue, son père était généreux et a toujours essayé de donner aux gens ce qu’ils voulaient. Joe est mal à l’aise devant les déclarations de sa sœur.

Chez Hewes & Shayes associés, Gates lit la liste des biens des Tobin, mis à la vente. Patty demande au procureur Gates s’il a reçu le rapport d’autopsie, quant à elle, elle ne croit pas à la crise cardiaque. Ellen trouve qu’il est plutôt pratique qu’il meure la veille de son emprisonnement à vie. Gates fait remarquer que les victimes n’obtiendront pas justice. Patty est persuadée que pour relier Marilyn et ses enfants à la fraude, il faut interroger Danielle Marchetti. Le procureur les informe qu’elle doit sortir le lendemain de l’hôpital. Patty souhaite participer à l’interrogation de Danielle. Gates est d’accord mais veut connaître tout ce que Patty ne lui a pas dit. Patty s’excuse et promet de le laisser conduire l’entretien.

Joe Tobin s’assoit au bureau de Winstone, il veut savoir s’il était au courant de la décision de son père de se suicider. Winstone avoue que Tobin voulait le dire à son fils, mais Joe n’est pas venu. Il ne supportait pas l’idée de finir sa vie en prison. Joe donne l’enveloppe destinée à Patty à Winstone qui n’était pas au courant de l’intention de Tobin de révéler l’endroit où est l’argent à Patty. Il indique comment le récupérer dans une lettre par laquelle il souhaite libérer Joe de cet héritage. Il souligne que Winstone et Danielle ne sont pas au courant. Joe explique que Winstone devait être contacté par un certain Stuart Zedeck. Joe veut le rencontrer et demande à Winstone de s’en occuper.

Le procureur Gates demande à Ellen de prendre rendez-vous avec le juge Reilly car il n’a pas confiance en Patty, il veut parler à Danielle avant elle.

De son côté, Patty confie à Tom que Gates ne fera que gâcher toute chance d’obtenir de Danielle des informations, ils doivent voir Danielle avant lui. Avant de sortir du bureau, Tom demande à Patty ce qu’elle fait ce week end pour son anniversaire. Elle change de conversation et se demande pourquoi Gates a encore amené Ellen. Tom indique ensuite qu’il a retenu le CV d’une jeune femme : Alex benjamin. Patty est d’accord pour qu’il la convoque.

- - - - - -    cinq mois plus tard    - - - - - -

Huntley présente ses condoléances à Patty effondrée par l’annonce de la mort de Tom. Un homicide n’a pu être encore confirmé.

Tom rampe sur le sol pour essayer d’atteindre le couloir mais il est brusquement attiré à l’intérieur de l’appartement. La porte se ferme en claquant.

- - - - - -   

Tom reçoit Alex Benjamin, suivant le même scénario utilisé pour Ellen. Tom lui conseille de préparer son entretien avec Patty qui va l’interroger sur leurs affaires en cours mais aussi sur le droit constitutionnel, les délits, les contrats. Il ajoute qu’elle possède le meilleur détecteur du monde pour juger les personnes. Tom se demande ce que ferait Alex si Patty la convoquait pour un entretien le jour du mariage de sa sœur ; Alex répond avec assurance qu’elle le raterait.

Gates et Ellen viennent interroger Danielle à l’hôpital, ils trouvent Patty devant la porte de la chambre, retenue par un officier de police qui a ordre de ne laisser entrer personne. Lui reprochant d’avoir fait de la rétention d’informations, Gates entre avec Ellen et refuse l’entrée à Patty qui s’en va contrariée.

A l’intérieur, Curtis Gates et Ellen offrent l’immunité à Danielle si elle accepte de témoigner. Elle ne se montre pas coopérative, Gates et Ellen se retirent en précisant que le marché n’est valable que 48 heures.

Marilyn et Carole Tobin ont rejoint Joe dans le bureau de Winstone. Carole est en colère car une vidéo de l’enterrement a été diffusée sur internet. Joe leur a demandé de le rejoindre pour leur apprendre que le résultat de l’autopsie a été falsifié. Joe a trouvé le petit flacon de poison à côté de la tasse de Tobin. Le docteur Brandt a confirmé à Joe par téléphone qu’il a fait lui-même le mélange pour son père. Carole ne veut pas croire que son père ait voulu mettre fin à ses jours. Joe explique qu’ils doivent arrêter de blâmer la terre entière car il s’est infligé ça lui-même.

En arrivant à son bureau, Ellen est avertie qu’un visiteur qui se dit un ami de longue date l’attend dans la salle de réunion. Elle pense qu’il s’agit de Wes mais elle trouve Josh Reston dont elle a fait la connaissance lors de l’affaire « Ultima National Resources » pour Hewes & Associés. Josh vient d’arriver à New York, il est reporter criminel pour le Manhattan Observer. Il souhaite qu’Ellen soit sa source anonyme et confidentielle auprès du bureau du procureur, en contre partie s’il peut l’aider, ça marcherait dans les deux sens. Ellen promet d’y réfléchir et ajoute qu’elle a été heureuse de le revoir.

La famille Tobin, accompagnée de Winstone et Tom Shayes se rend à l’hôtel des Ventes. Chaque objet rappelle un moment heureux à Marilyn. Tom leur signale qu’ils peuvent prendre un objet qui possède une valeur sentimentale. Marilyn peut prendre les photos mais pas les cadres. Tom refuse de lui laisser prendre des moulages d’animaux prévus pour la vente aux enchères. Les Tobin s’en vont, Joe affronte Tom du regard en sortant. Devant la porte de l’hôtel des Ventes, Winstone apprend à Joe que Zedeck l’a appelé pour les rencontrer.

- - - - - -    cinq mois plus tard    - - - - - -

Tom, blessé, s’approche d’un téléphone public, fais un numéro et difficilement avoue qu’il voulait dire « je t’aime ».

- - - - - -   

Patty et Tom discutent de l’affaire Tobin. Tobin a laissé tout son argent par fidéicommis à sa famille. Mais avant que la chaîne de Ponzi ne soit révélée, il a fait un testament différent. Il y a ajouté un fidéicommis anonyme administré par un tuteur. Ce qui veut dire en général qu’il est destiné à un mineur. Patty décide de reparler à Marylin Tobin.

Winstone et Joe attendent dans la nuit l’arrivée de Zedeck. Il fait froid mais une voiture arrive enfin. Winstone, après les présentations, aimerait commencer les transactions. L’homme descendu de la voiture leur apprend que Mr. Zedeck n’est plus à l’aise avec l’accord. Avec surprise, ils apprennent qu’il ne s’agit que de l’associé de Zedeck. Winstone veut s’en aller, Joe veut savoir ce que cela veut dire. L’associé leur apprend que Zedeck est inquiet de l’ambiance qui n’est pas idéale pour les affaires. Joe rappelle qu’il s’agit de l’argent de sa famille. L’associé leur rappelle que Tobin a passé un accord avec M. Zedeck. Quelqu’un de la famille l’a rompu puisque les autorités on appréhendé Danielle Marchetti . Elle est devenue un problème qui empêchera M. Zedeck de réaliser aucune transaction en faveur des Tobin. Il remonte dans sa voiture et s’en va. Joe décide de s’occuper de Danielle.

Patty reçoit Alex Benjamin dans son bureau et note les références de la jeune femme. A la fin de l’entretien Patty avoue qu’elle l’aime bien, et la recontactera après avoir vérifié ses références. Avant de partir, Alex lui souhaite un bon anniversaire. Patty répond à nouveau que ce n’est pas son anniversaire. Alex s’excuse, Wikipédia a du se tromper.

Joe rend visite à Danielle, citée à comparaître par Gates. Il lui donne un papier, tout ce qu’elle devra dire y est noté. Joe est certain que s’ils avaient de quoi pour les arrêter, ce serait déjà fait, mais il faut qu’ils tiennent le même discours. Tout ce qu’elle possède elle l’a obtenu de Tobin, maintenant qu’il est mort, Joe peut le lui reprendre. Donc il lui conseille de dire au procureur ce qui est consigné sur le papier. Il lui promet de la faire tomber avec eux, s’ils tombent.

Alex Benjamin a demandé à Ellen de la rencontrer sur les conseils de Patty pour lui parler du travail avant d'être embauchée. Ellen se souvient de la mise en garde d’Hollis Nye sur l’ambition. Elle prévient à son tour Alex qu’elle appartiendra à Patty si elle accepte le job.

Marilyn Tobin a accepté un rendez vous de Patty. Cette dernière lui présente ses condoléances puis elle lui donne les moulages d’animaux que Tom lui avait interdit d’emporter de la salle des ventes. Marilyn la remercie puis lui demande de les laisser tranquilles car elle est inquiète pour Carole qui vit très mal le suicide de son père. Patty comprend la situation, mais elle est liée par une obligation morale avec les victimes et voudrait savoir ce qu’il s’est passé le soir de Thanksgiving avec Danielle Marchetti. Marilyne apprend à Patty que Louis Tobin subvenait aux besoins de Danielle car il a eu un enfant avec elle. Le soir de Thanksgiving, Danielle a ramené les pilules de Tobin, qu’il avait oublié chez elle. Marilyn n’a jamais demandé ce qu’était devenu l’enfant. Louis Tobin savait que Danielle aurait pu séparer sa famille, c’est la raison pour laquelle il a voulu la faire partir, l’argent n’avait rien à voir.

Dans sa chambre, Ellen se réveille à côté de Josh Reston. Il s’étonne qu’Ellen puisse avoir un appartement aussi grand avec son salaire de fonctionnaire. Ellen a fait des économies pendant l’époque où elle travaillait pour Patty.

Patty téléphone à Danielle pour lui conseiller de dire la vérité au Procureur malgré l’arrangement qu’elle a avec la famille Tobin. Bien que Gates ait promis l’immunité à Danielle, Patty propose en plus, si Danielle l’aide, de subvenir à ses besoins et ceux de sa fille car quand elle aura trouvé l’argent, les Tobin iront en prison, Patty choisira les bénéficiaires de l’argent. Danielle ne peut pas dire la vérité lors de sa déposition, Patty lui signale qu’elle n’a qu’à invoquer le 5ème amendement et elle s’occupera de Danielle et de sa fille.

Le lendemain, devant Gates et Ellen, Danielle s’est rendue à sa convocation. A la première question du Procureur, elle invoque le droit de ne pas répondre pour ne pas s’incriminer elle-même.

Perry, le portier de l’immeuble de Patty lui porte un colis qu’elle a reçu. Il s’agit de pâtisseries qu’Ellen a confectionnées pour l’anniversaire de Patty.

Le lendemain, Carole se rend chez Danielle Marchetti, surprise de la recevoir. Elles prennent des rafraîchissements pendant que Carole explique qu’elle est la seule de la famille à ne pas avoir tenté de connaître Danielle. A l’époque où elle était avec Joe il ne l’amenait jamais chez les Tobin. Danielle se montre navrée pour Carole mais la renvoie sans répondre à ses questions.

De sa voiture, un homme surveille l’immeuble d’où sort Carole. Il ajuste ses gants de cuir.

- - - - - -    cinq mois plus tard    - - - - - -

Le corps de Tom, roulé dans un tapis, est jeté dans la benne à ordures du terrain vague.

- - - - - -   

Patty n’a pas encore décidé si elle allait recruter Alex Benjamin, d’autre part elle lui demande d’aller s’assurer le soir même que Danielle veut toujours leur parler.

Une jeune femme sort d’un taxi, elle tire sa valise et se dirige vers Marilyne Tobin qui l’attend. Marilyne lui confirme qu’elle connait sa mère, Danielle, et qu’il était temps qu’elles se rencontrent.

Tom entre dans l’appartement de Danielle, dont la porte n’était pas fermée. Il découvre Danielle qui git sur un fauteuil, morte.

Plus loin, au bord du fleuve, Carole sort de sa poche la fiole de poison avec laquelle son père s’est suicidé et la jette à l’eau.

Patty entre dans sa cuisine, les gâteaux d’Ellen sont sur la table. Elle en prend un, au moment où elle le porte à sa bouche, elle se rend compte que le gâteau et sa main sont plein de sang, pendant que l’Oncle Pete lui souhaite un bon anniversaire. Ellen lui dit : lourde responsabilité, l’Oncle Pete : tout ce dont tu rêvais. Un cheval hennit dans le salon, les pieds de Patty sont couverts de sang.

Patty se réveille en sursaut de son cauchemar.

 - - - - - - - - -

Ecrit par mamynicky

Patty est chez elle, au téléphone.

Lorsqu’elle arrive dans son salon, elle tombe nez à nez avec l’oncle Pete. Un cheval et Ellen se trouvent également dans la pièce.

 

Patty : Tom, je suis en retard, donc ne commence pas la réunion sans moi.

Pete : Bon anniversaire.

Patty : Ce n'est pas mon anniversaire.

Pete : Bien sûr que si.

Patty : Qu'est-ce que ça fait là ?

Pete : Tu en voulais un, je crois.

Patty : Ah bon ?

Pete : C'est tout ce dont tu rêvais. Ce sera ton plus bel anniversaire.

Ellen : Attention. C'est une lourde responsabilité.

Patty : Je sais.

Ellen : Tu es sûre de la vouloir ?

Patty : Oui. Je peux la garder ? Je peux la garder ?

Ellen : Lave-toi les pieds d'abord.

 

Patty regarde ses pieds recouverts de sang. A ce moment là elle se réveille en sursaut.

 

La famille Tobin est au cimetière.

 

Marilyn : Quelqu'un devrait dire un mot.

Carol : Papa n'a jamais jugé. Il traitait tous les gens pareil. Quand il a embauché Lenny, et qu'il t'a invité à la maison pour la première fois, je me souviens qu'il m'a dit "Lenny fait partie de la famille". Comme ça. Papa était trop généreux. Il a toujours essayé de donner aux gens ce qu'ils voulaient.

Marilyn : C'est vrai. C'était son défaut.

Carol : Il n'était pas cupide, il n'était pas mauvais. Les investisseurs... savaient ce qu'il faisait, c'était exactement ce qu'ils attendaient de lui. Mais... il a payé pour eux. C'est eux qui devraient être sous terre. C'est la vérité. Tu me manques, papa. Je t'aime.

Marilyn : Ça va aller, ma chérie.

 

Au cabinet Hewes & Associés

 

Gates : Tout ça part aux enchères ?

Patty : On vend tout ce qui était chez Tobin.

Tom : La recette ira aux victimes.

Patty : Vous ne voulez pas de muffin ?

Gates : Non, merci. Que dit le rapport d'autopsie ? Vous croyez vraiment à une crise cardiaque ?

Patty : Et toi ?

Ellen : Moi ? Plutôt pratique. Il meurt la veille de son emprisonnement à vie.

Gates : Les victimes n'obtiennent pas justice. On n'a que sa femme et ses enfants.

Patty : Pour les lier à la fraude, il faut interroger Danielle Marchetti.

Gates : D'après les médecins, elle quittera l'hôpital demain.

Patty : Si on coopère, peut-on lui parler ensemble ?

Gates : Si vous me dites tout ce que vous savez sur elle.

Patty : C'est fait.

Gates : Vous n'avez pas mentionné savoir que Louis Tobin avait appelé Mlle Marchetti à Thanksgiving.

Patty : J'ai eu tort et je m'en excuse. On reprend à zéro ? Dirigez l'entretien, si vous voulez. On l'entendra ensemble.

Gates : Bien, on l'entendra ensemble.

 

Dans le bureau de Winstone.

 

Joe : Mon père t'a parlé de se suicider ? Je veux la vérité, Lenny.

Winstone : En effet. Il voulait te le dire, mais tu n'es pas venu le voir. Il ne supportait pas l'idée de finir sa vie en prison.

Joe : Tu savais qu'il allait laisser ça ?

Winstone : C'est quoi ?

Joe : Ça explique où est l'argent, et comment le récupérer.

Winstone : C'est destiné à Patty Hewes ?

Joe : Avec une jolie lettre. Il dit tout avouer pour moi, pour me libérer de son héritage.

Winstone : Je n'étais au courant de rien.

Joe : C'est une lecture fascinante. Je sais pourquoi il voulait que Danielle s'en aille.

Winstone : Elle sait où est l'argent ?

Joe : Non, mais elle en sait assez. Il dit que tu ne sais pas non plus.

Winstone : Il m'a juste dit que quelqu'un me contacterait pour le récupérer. Il n'a pas dit qui.

Joe : Un nom revient plusieurs fois, Stuart Zedeck.

Il aidait papa pour l'argent.

Winstone : Stuart Zedeck.

Joe : Zedeck. Tu le connais ?

Winstone : Ton père m'a parlé de lui plusieurs fois. Je l'ai pris pour un investisseur.

Joe : Il est plus que ça. Je veux le rencontrer.

Winstone : Je vais essayer d'arranger ça.

Joe : Pas qu'essayer.

 

Gates et Ellen sont de retour au bureau.

 

Gates : Prends rendez-vous avec le juge Reilly.

Ellen : Pour quoi faire ?

Gates : Je ne crois pas Patty une seconde. On doit parler à Danielle avant elle.

 

Au cabinet Hewes & Shayes

 

Tom : Tu ne veux pas vraiment que Gates dirige l'entretien de Danielle, si ?

Patty : Il ne ferait que gâcher toute chance d'obtenir des informations. On doit voir Danielle avant lui.

Tom : Oui. C'est ton anniversaire ce week-end. Tu fais quoi ?

Patty : Je n'y ai pas réfléchi.

Tom : Tu vas bien faire quelque chose.

Patty : Gates a encore amené Ellen. Pourquoi tu n'as vu aucun associé potentiel ?

Tom : J'ai lu des C.V. Et une seule personne me paraît prometteuse.

Patty : Homme ou femme ?

Tom : Femme.

Patty : Bon Dieu. Toutes les filles font du Droit aujourd'hui ?

Tom : Elle s'appelle Alex Benjamin.

Patty : Convoque-la.

 

- - - - -   5 mois plus tard   - - - - -

 

Au commissariat

 

Victor Huntley : Toutes mes condoléances.

Patty : C'était un homicide ?

Huntley : On n'a pas pu le confirmer.

 

- - - - - - - - - -

 

Tom reçoit Alex Benjamin.

 

Tom : Alex Benjamin ? Bienvenue. Tom Shayes.

Alex : M. Shayes, je suis ravie.

Tom : Par ici. Mieux vaut avoir préparé son entretien avec Patty. Elle va vous interroger sur nos affaires en cours, mais pas uniquement. Droit constitutionnel, délits, contrats.

Alex : Sans problème.

Tom : Bien. Patty veut savoir comment vous vous gérez vous, pas les faits.

Alex : Compris.

Tom : Je ne crois pas. Pour jauger les gens, elle possède le meilleur détecteur du monde.

Alex : Compris. Je pense pouvoir m'en sortir.

Tom : Parfait. Organisons un entretien.

Alex : Où et quand vous voulez.

Tom : Quand je veux ? Et si... cela se passait pendant le mariage de votre sœur ?

Alex : Je raterais le mariage.

 

Le lendemain, Patty se présente à l’hôpital pour voir Danielle Marchetti.

Un policier garde la porte de la chambre.

 

Policier : Désolé. Vous n'avez pas le droit de la voir.

Patty : Je suis commise par la Cour sur l'affaire Tobin. J'ai reçu l'injonction de Mlle Marchetti.

Policier : Désolé. J'ai des ordres.

 

Gates et Ellen arrivent à ce moment.

 

Gates : Bonjour, Patty. Votre accès a été suspendu.

Patty : On devait lui parler ensemble.

Gates : Pourquoi venir sans moi, alors ? Le juge m'a donné l'accès exclusif.

Patty : Pourquoi ?

Gates : Rétention de preuves, Patty. La prochaine fois, ne me cachez rien.

Ellen (en passant) : Excuse-moi.

 

Gates : Curtis Gates, division des enquêtes du bureau du procureur.

Danielle : Que voulez-vous ?

Gates : Vous nous avez laissé un message avant de quitter le pays.

Danielle : C'était une erreur.

Ellen : On sait que vous avez peur, Danielle. On sait pour votre relation avec Louis Tobin. Mais on ne veut pas vous attaquer.

Gates : On veut la famille. On peut vous offrir l'immunité.

Danielle : Si je fais quoi ?

Gates : Témoignez. Dites-nous tout ce que vous savez. Le marché est valable 48 heures.

Ellen : Réfléchissez, Danielle. Vous allez bientôt sortir. On peut vous aider.

 

Chez Winstone, Carol a rejoint son frère, accompagnée de Marilyn

 

Carol : Quelqu'un a filmé l'enterrement et l'a mis en ligne.

Joe : Quoi ?

Carol : On nous voit au cimetière. Ils étaient sur place, cachés quelque part pendant qu'on l'enterrait.

Marilyn : C'est répugnant.

Carol : Il est mort. Ils n’arrêteront pas de l'attaquer.

Marilyn : Carol, du calme. Pourquoi on est là, Joe ?

Joe : Parce que vous méritez de connaître la vérité. Carol, l'autopsie est incorrecte. Il n'est pas mort d'une crise cardiaque.

Marilyn : Comment ça ?

Joe : La nuit de sa mort, je suis allé à l'appartement.

 

Joe pose le petit flacon de poison sur la table.

 

Joe : J'ai trouvé ça sur la table basse, près du corps.

Carol : C'est quoi ?

Joe : J'ai appelé le Dr Brandt. Il a fait le mélange pour papa. Pour que ça soit indolore.

Carol : Papa n’aurait jamais fait ça.

Marilyn : Chérie.

Joe : Désolé, mais... il l'a fait. Il a mis fin à ses jours. Écoute.

Marilyn : Écoute.

Joe : Tu... On doit arrêter de blâmer la terre entière. Il s'est infligé ça lui-même. Il se l'est infligé lui-même.

 

Chez lui, Winstone reçoit une call girl.

 

Call-girl : Tout va bien ? Tu n'as pas à être nerveux. Tu l'as déjà fait avant ?

Winstone : De nombreuses fois.

Call-girl : Alors, dis-moi ce que tu aimes. Je te veux en moi.

Winstone : Mon père est mort. Ce n'était pas vraiment mon père. Il était plus proche que mon vrai père. Et c'était un ami.

Call-girl : Je suis désolée.

Winstone : Je peux poser ma tête sur tes genoux ?

 

Nick aborde Ellen dès son arrivée au bureau.

 

Ellen : Bonjour.

Nick : Quelqu'un t'attend dans la salle de réunion. Un ami de longue date.

Ellen : Un ami ?

Nick : C'est ce qu'il a dit.

Ellen : Il s'appelle Wes ?

Nick : Je ne suis pas sûr.

 

Ellen : Bonjour. Je peux vous aider ? Josh Reston ! Ça fait longtemps ! La dernière fois qu'on a discuté, tu étais en Virginie-Occidentale et tu t'attaquais à Big Coal. Que fais-tu à New York ?

Josh : Je suis arrivé récemment. J'ai un poste de reporter criminel au Manhattan Observer.

Ellen : Félicitations. Assieds-toi.

Josh : Merci. C'est qu'un début, mais... Je me suis souvenu de toi sur l'affaire UNR.

Ellen : Que puis-je faire pour toi ?

Josh : Quand j'ai appris que tu travaillais pour le procureur, j'ai pensé que... Qu'on pourrait s'entraider.

Ellen : Tu veux des tuyaux.

Josh : C'est un peu ça. Je viens de lire que Joe Tobin a été arrêté pour un phare cassé.

Ellen : Ça concerne l'affaire Tobin.

Josh : Je sais que je demande beaucoup, mais j'aimerais avoir une source anonyme chez le procureur. Totalement confidentielle. Et si un jour je peux t'aider, ça marcherait dans les deux sens.

Ellen : Intéressant. Je vais y réfléchir.

Josh : Je ne t'oblige à rien. Merci de m'avoir reçu.

Ellen : C'était sympa de te revoir.

Josh : De même.

Ellen : Merci d'être passé.

 

La famille Tobin, accompagnée de Winstone et Tom est à la salle des ventes.

 

Commissaire priseur : Faites très attention. C'est votre dernière opportunité avant les enchères.

 

Marilyn pense au dernier repas en famille.

 

Joe : Joyeux Thanksgiving. Je vous aime tous. Santé.

Marilyn : Ils vendent tout.

Tom : Vous ne pouvez prendre que les objets personnels à valeur sentimentale. Tout ce qui est estimé à plus de 20 $ ira aux enchères.

Winstone : 20 $ ?

Tom : C'est exact.

 

Le téléphone de Winstone sonne, il sort.

 

Winstone : Excusez-moi.

 

Carol : Les tasses à thé de papa. Je ne peux pas faire ça.

Marilyn : Chérie.

Carol : Ils prennent tout ce qui reste de lui.

 

Carol sort.

 

Joe : Maman, laisse-la partir.

Marilyn : Je veux toutes les photos.

Tom : On peut vous donner les photos, mais pas les cadres.

Marilyn : Et je veux ça.

Tom : Désolé. Ils vont aux enchères.

Marilyn : Vous avez parlé d'objets personnels ou sentimentaux. Ce sont les préférés de mon petit-fils. Ils... me sont très chers.

Winstone : Mme Tobin les a achetés en Tanzanie. Sa fondation soignait les enfants malades.

Tom : Impossible.

Joe : Bon Dieu, donnez-les-lui.

Tom : Non, je ne peux rien y faire.

Joe : Franchement ? Tenez. Voilà l'argent.

 

Joe jette l’argent par terre.

 

Tom : Ils iront au plus offrant.

Winstone : Je contesterai ça.

 

Les Tobin sortent, après avoir défié Tom du regard.

 

Winstone : J'ai eu un appel. M. Zedeck va nous rencontrer.

Joe : Bien.

 

- - - - -   5 mois plus tard   - - - - -

 

Tom est blessé. Dans la rue, il se dirige vers un téléphone.

 

Tom : Je voulais juste... te dire que je t'aime.

 

- - - - -   5 mois plus tôt   - - - - -

 

Au cabinet Hewes & Shayes.

 

Roger : J'y crois pas. Gates vous a bloquée ? Vous pouvez faire appel ?

Patty : Le juge a ses entrées chez le procureur, il ne me soutiendra jamais.

Tom : Tu en es où avec le testament de Tobin ?

Roger : Tobin a laissé tout son argent par fidéicommis à sa famille. Marilyn, Joe, Carol, et son petit-fils. Mais avant que la chaîne de Ponzi

ne soit révélée, il a fait un testament différent. Il y a ajouté un fidéicommis.

Patty : Pour qui ? Danielle Marchetti ?

Roger : Je ne crois pas. Un fidéicommis anonyme, administré par un tuteur. Ce qui veut dire en général qu'il est destiné à un mineur.

Patty : On va reparler à Marylin Tobin.

 

Winstone a accompagné Joe au rendez vous fixé par Zedeck. Zedeck a envoyé son associé, Di Folco.

 

Winstone : Bon sang, il gèle !

Joe : Tu es sûr de l'endroit ?

Winstone : Je suis Leonard Winstone. Voici Joe Tobin.

Di Folco : Mes condoléances. Votre père était un homme brillant.

Joe : Merci. Merci d'avoir accepté ce rendez-vous. Et on aimerait commencer les transactions.

Di Folco : J'ai peur que ce soit impossible.

Winstone : Pourquoi ça ?

Di Folco : Parce que M. Zedeck n'est plus à l'aise avec l'accord.

Winstone : Vous n'êtes pas Zedeck ?

Di Folco : Je suis son associé.

Winstone : On s'en va. Viens.

Joe : Ça veut dire quoi, Zedeck n'est plus à l'aise avec l'accord ?

Di Folco : Il est inquiet que l'ambiance ne soit plus sûre pour faire des affaires.

Joe : C'est notre fric, connard. Celui de ma famille.

Di Folco : Votre père a passé un accord avec M. Zedeck. Quelqu'un de votre famille l'a rompu.

Joe : Qui ? C'est faux.

Di Folco : Vraiment ? Alors comment les autorités ont su pour Danielle Marchetti ?

Joe : Peu importe. Elle ne posera pas problème.

Di Folco : Mlle Marchetti est déjà un problème. Et tant qu'elle le restera, M. Zedeck ne pourra réaliser aucune transaction en votre faveur.

Joe : Écoutez...

Di Folco : C'est tout. C'est tout.

Di Folco s’en va, laissant Joe et Winstone seuls.

 

Winstone : Que veux-tu faire ?

Joe : Je vais m'occuper de Danielle.

 

Patty reçoit Alex Benjamin.

 

Patty : Princeton, Yale. Une recommandation de Sterling. C'est tout ?

 

Alex : Pardon ?

Patty : Vous êtes efficace et compétente.

Alex : Et je vous ennuie.

Patty : Quelle chose ne voudriez-vous pas que je sache sur vous ?

Alex : En deuxième année, on m'a refusée au journal législatif. J'ai découvert que mon conseiller, qui enseignait les plaidoiries, m'avait évincée.

Patty : Pourquoi ça ?

Alex : Il a dit que j'étais, je cite, "une grande gueule". Je l'ai accusé de harcèlement sexuel, il a été viré.

Patty : Il vous avait harcelée ?

Alex : Non, mais des filles ont dit que c'était un pervers. C'est pareil, non ?

Patty : Rien de tout ça n'est arrivé.

Alex : Absolument rien.

Patty : Je vous aime bien, Alex. Je vérifie vos références et je vous recontacte.

Alex : Merci, Mme Hewes. Et joyeux anniversaire, au fait.

Patty : Ce n'est pas mon anniversaire.

Alex : Ce n'est pas ce week-end ? Désolée. Wikipedia a dû se tromper.

Patty : Je vous rappelle.

 

Joe est venu voir Danielle Marchetti, rentrée chez elle.

 

Danielle : Gates m'a citée à comparaître. Je vais devoir témoigner.

Joe : Tout est là, tout ce que tu devras dire.

Danielle : Tu veux que je mente sous serment ? Je peux aller en prison pour ça.

Joe : S'ils avaient de quoi nous arrêter, ils l'auraient déjà fait. On doit juste avoir le même discours.

Danielle : Je veux un avocat avec moi.

Joe : Vas-y seule. Ainsi, on verra que tu n'as rien à cacher. Tout ce que tu as dans la vie, tu le dois à mon père.

Danielle : Je le sais.

Joe : Eh bien... Maintenant qu'il est mort, je peux tout te retirer. Tu comprends ? Voici l'histoire à raconter au procureur. Je te conseille de t'y tenir. Parce que si on tombe, je t'entraîne avec nous.

 

Alex benjamin a donné rendez vous à Ellen dans un bar.

 

Ellen : Patty a suggéré cette rencontre ?

Alex : Elle a pensé que votre avis serait pertinent.

Ellen : Sur quoi ?

Alex : Le boulot, j'imagine. L'entretien s'est bien passé. Et puis, elle a appelé.

Ellen : Vous êtes prise ?

Alex : Pas encore. Je dois vous parler d'abord.

Ellen : Vraiment ?

Alex : Au fait, superbe votre sac ! II est stupéfiant.

Ellen : Merci.

Alex : Petite question... Patty vous a virée ?

Ellen : Elle vous a dit ça ?

Alex : Non, j'ai simplement cru...

Ellen : Pourquoi quelqu'un de sensé quitterait Hewes & Associés ?

Alex : Surtout pour le secteur public.

Ellen : Patty ne m'a pas virée.

Alex : Vous êtes partie ?

Ellen : Chose étrange, un ami m'avait mise en garde au sujet de l'ambition. Il m'a dit que le monde a besoin de gens comme Patty Hewes. Vous n'êtes pas obligée de travailler pour elle.

Alex : Pourquoi pas ?

Ellen : Dès que vous aurez accepté, elle vous possédera.

Alex : Ça me plairait assez.

Ellen : Moi, ça ne m'a pas plu. Je voulais une vie.

Alex : Et comment ça se passe ?

Ellen : C'est super. Vraiment super.

 

Patty rencontre Marilyn.

 

Patty : Merci d'accepter de me voir.

Marilyn : J'ai pensé que ce serait l'endroit adéquat. J'ai dû affronter les paparazzi pour franchir la porte.

Patty : Désolée. Toutes mes condoléances. C'est sincère. Je sais que vous vouliez ça.

Marilyn : Merci.

Patty : De rien.

Marilyn : Je crois que mon mari s'est suicidé. Vous le saviez ?

Patty : Non, je voulais juste vous apporter ça. Mes condoléances.

Marilyn : Je m'inquiète pour ma fille. Elle prend ça plutôt mal. Il faut que ça s'arrête. Laissez-nous, je vous en prie.

Patty : Je comprends car je suis aussi une mère, mais j'ai une obligation morale envers les victimes.

Marilyn : Que puis-je faire pour avoir la paix ?

Patty : Me dire la vérité au sujet de Danielle Marchetti. Pourquoi Louis l'a appelée à Thanksgiving ?

Marilyn : Vous ne comprenez pas.

Patty : Éclairez ma lanterne.

Vous croyez que mon mari a utilisé Danielle pour cacher l'argent. Ses erreurs étaient beaucoup plus stupides.

 

Le soir de Thanksgiving

 

Louis Tobin (au téléphone) : J'ai laissé mes pilules. Apporte-les-moi. - Je m'en fiche. - Laisse-les en bas. - Bon sang fais-le, Danielle. Fais-le.

Marilyn : Danielle Marchetti !

 

Marilyn attend Danielle dans l’entrée de son immeuble.

 

Marilyn : Ainsi... vous avez partagé la vie de Louis toutes ces années.

Danielle : Donnez-lui ses pilules.

Marilyn : Vous avez eu le bébé, hein ?

Danielle : Je l'aimais.

 

- - - - - - - - - -

 

Marilyn : Louis subvenait aux besoins de Danielle

Patty : Car il a eu un enfant avec elle. Vous savez où est cet enfant ?

Marilyn : Je n'ai jamais demandé. J'ai ma propre famille à gérer.

Patty : Une dernière chose, Mme Tobin. Quand on cherchait à localiser le numéro donné par Joe, Louis a tenté de faire quitter le pays à Danielle.

Marilyn : Il connaissait sa famille. Il savait que Danielle Marchetti aurait pu nous séparer. Aucun rapport avec l'argent.

 

Josh est couché près d’Ellen.

 

Josh : Je ne m'attendais pas à ça.

Ellen : Moi non plus.

Josh : C'est... un chouette appartement. Tu vis seule ?

Ellen : Oui.

Josh : J'avais une maison en Virginie-Occidentale. Mais ici, je vis dans une maison de poupée. Comment tu peux t'offrir ça avec un salaire de fonctionnaire ?

Ellen : Avec mes économies de l'époque où j'étais chez Patty.

Josh : Exact. Et pourquoi tu es partie ? Vous vous occupiez des affaires Frobisher et UNR. Vous étiez incontournables dans le milieu judiciaire.

Ellen : Longue histoire.

Josh : Est-ce que... tout va bien ?

Ellen : Oui. Ça va. Je vais bien. Juste un peu nerveuse.

Josh : Si tu veux dîner, je n'ai rien de prévu.

Ellen : J'ai une envie de cuisiner. De la pâtisserie.

Josh : Tu en es sûre ?

Ellen : Oui. C'est ma nouvelle thérapie. T'aimes les gâteaux ?

 

Le téléphone sonne chez Danielle Marchetti.

 

Danielle : Allô ?

Patty : Mlle Marchetti, c'est Patty Hewes. Vous savez qui je suis ?

Danielle : Oui

Patty : Bien. Alors, écoutez attentivement. Vous avez un arrangement

avec la famille Tobin.

Danielle : C'est faux.

Patty : Ne me mentez pas. Vous ne feriez que vous enfoncer.

Danielle : Que voulez-vous ?

Patty : Peu importe l'histoire qu'ils veulent que vous serviez au procureur, dans votre propre intérêt, ne faites pas ça.

Danielle : Gates m'a offert l'immunité.

Patty : Et cette immunité protégera votre fille ?

Danielle : Une minute. Qui vous a parlé de ma fille ?

Patty : Je trouverai la fortune des Tobin et alors, ils iront en prison. On vous laissera tranquilles, vous et votre fille. Et je choisirai les bénéficiaires de l'argent. Aidez-moi maintenant, et je subviendrai à vos besoins. Voilà une offre que Gates ne peut faire.

Danielle : Je ne peux pas dire la vérité lors de ma déposition. Je ne le veux pas.

Danielle : Mais encore ?

Patty : Vous avez constitutionnellement le droit de ne rien dire. Il vous suffit d'y aller et d'invoquer le 5e amendement. Faites-le et je m'occuperai de vous.

 

Danielle est venue effectuer sa déposition.

 

Gates : Pour information, vous êtes consciente d'avoir droit à un avocat, si vous le désirez ?

Danielle : J'en suis consciente.

Gates : Alors, commençons. Vous vous rappelez de votre rencontre avec Louis Tobin ? - Mlle Marchetti ? - Vous comprenez la question ?

Danielle : Je la comprends.

Gates : Votre rencontre avec Louis Tobin ?

Danielle : J'invoque le droit de ne pas répondre pour ne pas m'incriminer moi-même.

Gates : Vous êtes consciente de vos actes ?

Danielle : J'invoque le 5e amendement.

 

Chez Patty, Perry vient lui livrer un paquet.

 

Perry : C'est arrivé pour vous.

Patty : Merci, Perry.

Perry : Le froid se fait sentir.

Patty : En effet.

Perry : L'hiver sera long.

 

Il s’agit de gâteaux envoyés par Ellen.

 

JOYEUX ANNIVERSAIRE. - FAITS MAISON. ELLEN

 

Danielle reçoit Carol.

 

Danielle : Je dois dire, Carol, que je ne m'attendais pas à te voir frapper à ma porte.

Carol : Je te remercie de me recevoir.

Danielle : Je sais que tu traverses une passe très difficile.

Carol : C'est vrai.

Danielle : Mais je ne sais pas vraiment ce que tu attends de moi.

Carol : Je sais que c'est bizarre, mais ton passé est lié à celui de ma famille. Je suis la seule à ne pas avoir tenté de te connaître.

Danielle : Tu étais jeune.

Carol : À l'époque où tu étais avec Joe, il ne t'amenait jamais.

Danielle : Ta mère me détestait.

Carol : Je crois qu'elle te reprochait certaines de ses conneries. Les choses auraient commencé à dégénérer en te rencontrant.

Danielle : Ce n'était pas vraiment ça.

Carol : Alors, c'était quoi ?

Danielle : Écoute, Carol... Je n'étais pas une sainte. Joe n'était pas mieux.

Carol : Mon père s'est occupé de toi ? Tu t'es occupée de lui ?

Danielle : C'est compliqué. On essayait juste de gérer au mieux une situation difficile.

Carol : Tu l'aimais ?

Danielle : Je suis navrée pour ta famille. Sincèrement. Mais je vais chercher ton manteau.

 

Chez Patty

 

Tom : Tu vas engager Alex Benjamin ?

Patty : Qui ?

Tom : La candidate que tu as vue.

Patty : Je l'ignore.

Tom : Et pour Danielle ?

Patty : Vas-y ce soir. Pour t'assurer qu'elle veut toujours nous parler.

Tom : Pas de souci.

Patty : Je veux lui parler de sa fille.

 

Dans la rue

 

Marilyn : Bonjour. Je connais Danielle, ta mère. Il était temps qu'on se rencontre.

 

Tom arrive chez Danielle. Il la découvre sans vie.

 

Tom : Mlle Marchetti ? - Mlle Marchetti, votre porte est ouverte...

 

 Ecrit par mamynicky

 

Kikavu ?

Au total, 5 membres ont visionné cet épisode !

RonanBart 
05.10.2016 vers 14h

drogba 
Date inconnue

mamynicky 
Date inconnue

WiniFRED 
Date inconnue

Matrix32 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Glenn Close récompensée aux Critics Choice Movie Awards

Glenn Close récompensée aux Critics Choice Movie Awards
Le jury de la 24ème cérémonie des Critics' Choice Movie Awards, qui s'est tenue le 13 janvier...

Shooter | Nouveaux épisodes dans la ligne de mire de Cstar

Shooter | Nouveaux épisodes dans la ligne de mire de Cstar
Cstar poursuit ce soir dès 21h sa diffusion de la saison 1 de Shooter portée par Ryan Philippe....

Nouveau sondage : duel sans dommages... on l'espère !

Nouveau sondage : duel sans dommages... on l'espère !
Le sondage précédent vous demandait de choisir une actrice qui aurait pu avoir l'étoffe de remplacer...

Glenn Close | Un Golden Globe pour son rôle dans The Wife

Glenn Close | Un Golden Globe pour son rôle dans The Wife
A l'occasion de la 76eme cérémonie des Golden Globes qui s'est tenue hier, le 6 janvier 2019, à...

Damages a pris la résolution de changer de design

Damages a pris la résolution de changer de design
Petit coup de frais sur le quartier pour démarrer l'année 2019 : j'ai essayé de le réaliser sans...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

[Duel] L'heure est venue de départager Patty Hewes et Ellen Parsons ! Vous votez pour...

Total : 9 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

quimper, 16.01.2019 à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, 16.01.2019 à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Avant-hier à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

choup37, Avant-hier à 17:37

Calendrier et sondage vous attendent sur Kaamelott

teddymatt, Hier à 21:38

2004 - 2009 - 2019 Le Quartier THE L WORD est en fête. Nous t'invitons à participer aux animations proposées. Au plaisir de

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site