VOTE | 23 fans

#401 : Dommages de guerre

 


Trois ans ont passé. Ellen enquête sur l'entreprise d'Howard Erickson, malgré les avertissements de son patron et de Patty.

Patty prend le dossier d'une grande entreprise pharmaceutique française ayant mené une campagne de tests douteuse, tout en étant une grand-mère très stricte pour sa petite-fille, Catherine, la fille de Michael, qui a disparu depuis la naissance de son enfant. Finalement, elle engage Huntley, devenu détective privé, pour retrouver Michael.

Cependant, Patty Hewes commence à s'intéresser à Erickson. 

--- Flash-forward 

Un homme est retenu captif, cagoulé et menotté. Il tient dans ses mains un médaillon militaire. Il est nourri par un jeune garçon arabe, qui s'éclipse quand un des ravisseurs entre dans la pièce avec une machette. Plus tard, l'homme est vu massacré ; Ellen s'effondre en larmes devant la scène.

Titre VO
There's Only One Way to Try a Case

Titre VF
Dommages de guerre

Première diffusion
13.07.2011

Première diffusion en France
02.02.2012

Plus de détails

There's Only One Way to Try a Case

[Il n'y a qu'une seule façon de gagner une affaire]

 

Titre VO:  There's Only One Way to Try a Case
Titre VF:   Dommages de guerre

 

Première diffusion US 
FX :
 13/07/2011

Première diffusion France
Canal +: 02/02/2012

Dans la saison 3 - Ellen assure à Patty que son secret est en sécurité et qu’elle n’a rien à craindre d’elle. Elle lui a pardonné.

Tom révèle à Ellen que Patty serait heureuse de la voir revenir travailler avec eux.

Patty a fait arrêter Jill, enceinte, pour détournement de mineur. Philip demande à Patty de laisser une seconde chance à leur couple, ce qu’elle refuse car si elle reconnait qu’il a été un bon père pour Michael, elle n’a plus besoin de lui.

Patty demande à Tom et Ellen d’annuler leur accord avec Winstone et de tout arrêter. Tom fait croire à Ellen que Patty a changé d’avis, mais Joe Tobin le tue.

Le commissaire Victor Huntley apprend l’assassinat de Tom à Patty. Michael a volé la voiture de Tom et pour se venger, a percuté celle de Patty.

Joe Tobin a avoué son crime.

Plus tard, sur le ponton du lac, Ellen pose une question à Patty : "Est-ce que ça en valait la peine ?"

 

-------------              Saison 4              -------------

 

Dans un hangar, un jeune garçon Afghan pousse un sandwich aux pieds d’un homme cagoulé et ligoté sur une chaise.

----------          Trois mois auparavant          ----------

C’est Noël chez «Nye, Everett et Folk», Ellen s’est isolée pour regarder l’enregistrement du témoignage d’un industriel, Erickson, au cours d’une audition sur l’attribution des contrats militaires par un Comité de la Défense dirigé par Donna Chase. Sean vient l’interrompre pour lui rappeler que c’est Noël et lui apprendre qu’il va se mettre à la recherche d’un cadeau pour Ellen. Ils s’embrassent.

Chez Hewes et Associés, Patty reçoit une jeune femme. Après de nombreuses questions et un curriculum vitae analysé comme si elle recevait le successeur de Tom, Patty décide d’accorder une période d’essai à Holly. Elle prévient la jeune femme qu’elle ne disposera que d’un court temps pour apprendre son travail puis Patty reconsidèrera sa position. Patty se fait amener sa petite fille, Catherine, à qui elle présente Holly, sa nouvelle nounou.

Ellen continue à visionner l’audition d’Erickson. Dans la Marine pendant une trentaine d’années et bien que civil à présent, Erickson commande des milliers d’hommes en Afghanistan en qualité de fondateur et PDG de la corporation « High Star Sécurité », entreprise privée qui travaille pour le gouvernement des Etats Unis en vue de protéger les dignitaires et d’autres membres susceptibles d’être des cibles en zones de guerre.

Donna Chase résume en d’autres termes, qu’Erickson dirige le monde de la plus grosse armée privée. Par ailleurs, les contribuables américains ont déjà payé son entreprise pour plus d’un billion de dollars pour ses services. Erickson ajoute qu’il n’a pas les chiffres en tête mais fait remarquer qu’on ne gagne pas les guerres sans argent. Donna Chase souhaite résoudre une question cruciale avant la prochaine Commission, à savoir décider si le Congrès renouvellera ou non le contrat de «High Star» avec le gouvernement des Etats-Unis. Pour ce qui la concerne, Donna Chase votera non. Ellen arrête l’image sur le sourire d’Erickson.

Plus tard, Ellen rejoint un ancien camarade avec qui elle a rendez-vous, dans un bar appartenant à un ami commun. Quelques temps auparavant, Chris se trouvait dans les toilettes, hanté par des scènes de guerre qu’il a vécues en Afghanistan.

Les deux amis sont heureux de se retrouver. Ellen a lu dans le journal des Anciens que Chris était un marine, hautement décoré. Par ailleurs elle a appris qu’il avait travaillé pour « High Star Security ». Chris admet que le traitement de sa mère malade était onéreux et «High Star Security» lui offrait un très bon salaire pour le même boulot.

Ellen décide d’être honnête avec son ami et avoue qu’elle lui a donné rendez-vous car elle fait des recherches sur «High Star» et son PDG Howard Erickson. Chris reconnait que cette société a été inculpée mais lui recommande de ne pas croire ce qu’en disent les médias. En plaisantant, Chris détourne la conversation. Ils ne remarquent pas un individu, installé au bar, qui les observe.

Questionné par Ellen, Chris répond qu’il a quitté la compagnie malgré une promotion, parce qu’il pensait simplement qu’il était temps pour lui de rentrer à la maison. Il a le sentiment d’avoir vécu une expérience surréaliste. Rentré chez sa mère pour Halloween, il a distribué des bonbons à de jeunes enfants déguisés en G.I. Joe équipés d’armes d’assaut, comme si tout n’était qu’une énorme farce. Il se surprend à traverser son quartier avec l’impression de devoir continuer à vérifier les toits.

Ellen voudrait savoir si quelque chose de spécial s’est passé pendant qu’il travaillait pour Erickson. Mais Chris, bien qu’heureux de revoir Ellen, ne veut plus parler de « High Star ». Ellen comprend et se montre désolée pour ce qu’il a vécu en Afghanistan.

Tandis que Chris s’approche du comptoir pour commander une nouvelle tournée, l’individu règle sa consommation et s’éloigne.

De retour au bureau, Ellen explique à Sean que Chris n’a rien voulu lui confier mais elle est convaincue que quelque chose est arrivé avant Halloween qui l’a fait quitter la compagnie. Elle a trouvé Chris changé alors qu’au lycée il était jovial et fêtard. Ellen pense que si elle passait un peu de temps avec lui, Chris finirait par tout lui révéler.

« High Star » est une armée privée qui tue pour faire du profit, qui fait de la mort son business.

- - - - - - - - -

Dans l’entrepot, le jeune garçon pousse l’assiette sur laquelle est posée le sandwich qu’il vient de confectionner, aux pieds de l’homme cagoulé et ligoté en lui demandant de manger. L’homme serre dans ses poings fermés une médaille militaire.

- - - - - - - - -

Patty est dans son bureau, James Girotto se fait annoncer. Il vient discuter des conditions dans lesquelles son client fera sa déposition. Patty lui concède 5 jours de déposition en anglais, dans les locaux de Hewes & Associés.

Ellen continue ses recherches sur internet pour « High Star ».

Ellen rejoint Chris dans une laverie. Il est en compagnie d’une chienne, Ghwarri, dont le collier est orné d’une médaille militaire [identique à celle tenue par le prisonnier cagoulé et ligoté]. Chris présente Ellen à Ghwarri en lui confiant qu’elle fait partie des gentils. Chris explique qu’il a trouvé la chienne, affamée, dans un appartement détruit en Afghanistan. Ellen remarque la médaille du collier, il répond qu’il s’agit du médaillon de son unité.

Ellen revient sur leur conversation la veille, et l’informe qu’elle a lu un article faisant état de la mort de trois employés de « High Star » survenue la semaine d’Halloween : Thomas Lowry, Jay Rayburn et Robert Franks. Chris répond qu’il ne les connait pas, mais High Star possède des milliers d’hommes en Afghanistan. Ellen ajoute que la femme de Thomas Lowry pense que son employeur a violé les termes de son contrat et elle souhaiterait jeter un coup d’œil au contrat de Chris. Tout en récupérant son linge, Chris explique qu’il ne conserve pas ce genre de documents.

Jerry Boorman, l’homme qui les observait au bar, est dans une voiture devant la laverie. Au téléphone, il demande à son correspondant de faire une enquête sur Ellen Parsons dont il voudrait le numéro de téléphone.

A l’intérieur, Ellen promet de ne plus le questionner sur « High Star » mais elle sait d’expérience que certaines choses peuvent vite dévorer quelqu’un. Elle raconte la mort de David, elle pensait pouvoir l’assumer mais a eu besoin de parler. Elle comprend que Chris ne veuille pas lui parler, elle n’est pas là en tant qu’avocate, toutefois elle lui conseille de voir quelqu’un. A ce moment, un bruit dans la laverie fait sursauter Chris et aboyer Ghwarri. Chris la prend dans ses bras, autant pour la calmer que pour se rassurer.

La député Donna Chase essaie une mitraillette sur un terrain d’entrainement, chez Erickson. A la demande de ce dernier, le responsable des opérations d’entrainement, Anthony Carter, présente l’arme sur laquelle ont été effectués des aménagements, à la député. Dona Chase se montre très enthousiaste face aux performances de l’arme, mais elle n’en changera pas pour autant son vote négatif, eu égard à ses électeurs qui désapprouvent cette guerre. Par ailleurs, le député Shipley tient les rênes dans cette commission et contrôle tous les votes contre Erickson. Erickson lui demande de lui organiser un entretien avec Shipley, elle promet de voir ce qu’elle peut faire.

Patty rentre chez elle, accueillie par son chien. Sa petite fille Catherine et sa nounou, Holly. Cette dernière lui rappelle que c’est le jour de l’anniversaire de Catherine et a confectionné un gâteau. Patty a oublié, elle s’agenouille près de Catherine, qui dessine assise par terre.

Chris, garé dans une voiture, revit un épisode de la guerre en Afghanistan. Une voix l’appelle, il supplie un camarade blessé de respirer. Ghwarri est à côté de lui, il relit les termes de son contrat avec High Star. Puis il le replie dans une enveloppe adressée à Ellen, qu’il pose en évidence sur le tableau de bord. Il met une arme dans sa bouche mais ne peut se décider à tirer. Il reprend l’enveloppe et y met le feu puis appelle Anthony Carter pour lui demander de le voir.

Holly vient informer Patty que Catherine s’est endormie. Elle ajoute qu’elle comprend qu’à cause des soucis de la déposition importante qu’elle est en train de préparer, Patty ait pu oublier l’anniversaire. Patty la remercie pour la fête qu’Holly avait préparée. Elle veut qu’Holly sache qu’elle apprécie ses efforts et le lien qu’elle a essayé de créer avec Catherine. Mais elle lui reproche de ne pas avoir tenu compte du régime imposé à la petite fille, qui interdit toute nourriture à haute teneur en fructose, ce dont le gâteau est bourré. En conséquence, Patty lui demande de faire ses valises.

Ellen avoue à Sean avoir perdu Patty de vue pendant plus d’un an après la mort de Tom Shayes. Puis Patty a repris contact avec insistance. Ellen a fini par céder en pensant que l’avocate pourrait lui être utile.

Anthony Carter rejoint Chris dans sa voiture. Les deux hommes sont heureux de se revoir, Chris s’excuse pour avoir craqué, il ne reviendra pas à High Star. Carter comprend, la dernière merde qu’il a traversé est aussi tordue qu’elle y parait. Il doit faire ce qui est le mieux pour lui. Chris ajoute qu’il ne va pas bien, il ne peut se résoudre à se rendre aux réunions des « Vétérans anonymes ». Il pense qu’il devrait être mort. Le matin, il met quelques minutes pour réaliser qu’il ne l’est pas, puis il se lève, promène le chien et la journée passe. Au début, tout allait bien mais à partir de la dernière mission avec High Star tout a basculé. Carter réplique que la compagnie a de bons docteurs, Chris peut être aidé. Carter promet de lui en trouver un et lui demande de s’accrocher.

Erickson rentre chez lui avec des cartons de pizza. Avant de les manger avec ses fils, ils récitent une prière.

Dans la rue, Jerry Boorman discute avec un vendeur ambulant de hot dogs. Il a reconnu l’accent de l’Egypte du nord et le lui dit dans sa langue. Il est interrompu par un appel téléphonique. La ligne d’Ellen est sur écoute et il l’entend prendre rendez-vous avec Patty pour un café.

Au bar où elles se sont retrouvées, Ellen demande à Patty ce qu’elle sait sur Howard Erickson et « High Star Security ». Patty lui recommande la prudence car High Star est une cible très dangereuse et une compagnie protégée. Des douzaines d’avocats ont essayé de construire un procès contre eux, aucun n’y est arrivé. Ellen souhaite s’occuper de procès qui lui tiennent à cœur et le faire à sa façon. Patty pense qu’Ellen veut travailler seule, une raison supplémentaire pour rester éloignée de « High Star ». Si elle envisage d’ouvrir son propre cabinet, il lui faut gagner un procès. Ellen explique qu’un ami de lycée a travaillé pour « High Star ». Elle ne voudrait pas l’impliquer mais il pourrait savoir des choses. Patty répond qu’il n’y a qu’une façon de faire un procès, quelle que soit la méthode qui permettra de le gagner.

Jerry Boorman les observe du comptoir pendant que Patty rappelle à Ellen la question qu’elle lui avait posée à la maison sur le lac, juste après la mort de Tom et à laquelle elle n’avait pas répondu. Ellen lui avait demandé si ça valait la peine, mais Patty pense qu’Ellen connaît déjà la réponse.  Elle lui recommande à nouveau de rester éloignée de « High Star ».

- - - - - - - - -          Trois mois plus tard          - - - - - - - - - -

Dans le hangar, le jeune garçon se cache derrière des caisses lorsqu’il entend le rideau se soulever. Sur un bruit d’hélicoptère, une silhouette se dessine dans l’encadrement de lumière. Un homme, entièrement caché par des vêtements noirs, prend un sabre et pénètre dans le local où se trouve le prisonnier.

Sur la pointe des pieds, le jeune garçon regarde par un vasistas.

- - - - - - - - -          

A son arrivée chez Hewes & Associés, Patty demande à sa secrétaire de lui apporter tout ce qu’elle pourra trouver sur Howard Erickson et la corporation de «High Star Sécurité».

Anthony Carter avise Erickson que Chris Sanchez a du mal à se réinsérer depuis la dernière opération. Il pense de plus que son refus de promotion est dû en partie à son état mental. Chris a besoin d’aide mais il ne posera pas de problème. Erickson indique le meilleur psychiatre de la compagnie, le docteur Barrera.

Le jour de la déposition, en présence de James Girotto, Patty interroge Monsieur Coupet, au sujet d’un nouveau vaccin mis sur le marché. Girotto interrompt la déposition en voyant Catherine devant la porte. Patty appelle sa secrétaire.

Chris est dans le cabinet du docteur Barrera. Il raconte qu’il a perdu des membres de son équipe. Il fait des cauchemars et rencontre des problèmes avec le travail, les amis. Il pense faire une importante dépression nerveuse. Barrera pense que tous les sentiments qu’il ressent, rage, dépression, peine, culpabilité, sont des réponses normales à une situation anormale et horrible.

Perturbé par le bruit du radiateur, Chris explique qu’il a perdu une unité dans une mission qu’ils n’auraient jamais dû faire et s’est révélée illégale.

Erickson apprend à Boorman qu’il a envoyé Chris en consultation chez un psychiatre. Boorman craint que le médecin ne cherche à connaître la vérité et veut s’occuper de Chris. Erickson compte sur le secret médical et interdit formellement à Boorman de s’approcher de ses hommes. Boorman est inquiet car il a vu Chris parler à un avocat. Erickson ne craint pas les procès, il sait comment s’en occuper. Boorman n’est pas d’accord, le congrès est contre Erickson, il agira donc comme il l’entend.

En colère, Erickson renouvelle son interdiction d’approcher Sanchez.

Philip est venu voir Patty et déplore que son ex-femme n’arrive pas à garder une nounou pour Catherine. Pour sa part, il s’occupe lui-même du petit garçon qu’il vient d’avoir. Philip lui conseille de retrouver Michael qui a disparu depuis trois ans, de le ramener à la maison et le mettre face à ses obligations de père. Patty n’est pas d’accord.

Ellen rend visite à la femme de Thomas Lowry et la questionne sur la mission que réalisait son mari lorsqu’il a été tué en octobre 2010. Madame Lowry explique que son mari travaillait avec « High Star » depuis 2005. Depuis qu’il avait été affecté à une nouvelle unité, le salaire était meilleur mais Thomas était devenu très nerveux. La compagnie est restée vague sur les circonstances de la mort de son mari, parlant seulement d’embuscade. Puis elle montre une photo de l’équipe à Ellen, en désignant Chris Sanchez près des trois hommes morts le même jour. Elle ajoute que « Sancho » était reconnu comme leader par ses amis qui l’appréciaient et auraient tout fait pour lui.

Victor Huntley a quitté la police, Patty l’engage comme détective privé pour retrouver Michael.

Donna Chase a reçu une étoile à placer au sommet du sapin de Noël, aux couleurs « d’High Star ». Elle appelle Erickson pour lui signaler qu’elle ne peut accepter de cadeau de sa part. Il lui demande si elle a pu parler avec Shipley mais elle répond qu’il refuse toujours de le rencontrer. Il faut qu’il accepte l’idée que ces contrats ne seront pas renouvelés.

Ellen entre dans la voiture de Chris en lui reprochant de ne pas avoir été honnête avec elle. Elle se doute qu’il s’est passé quelque chose qui a coûté la vie aux trois hommes et qu’«High Star» dissimule. En lui montrant la photo de son équipe, Ellen assure Chris qu’elle veut l’aider. Chris lui confie que techniquement, la mission était illégale. Il s’agissait d’un problème de sécurité nationale, son équipe y est allée et ils ont fait ce qu’ils devaient faire. Ellen voudrait que Chris l’aide à introduire un procès contre High Star. Chis refuse, la compagnie l’aide, il voit régulièrement un médecin et il se sent déjà mieux. Ellen fait valoir les problèmes émotionnels et financiers des familles qui méritent d’avoir des réponses.

Le docteur Barrera fait des recherches sur internet, concernant le passé médical de Chris. Puis il prépare une bouilloire. Boorman est dans la rue, devant la maison du thérapeute. Lorsque l’appartement de celui-ci explose, Boorman s’éloigne. Erickson l’appelle à ce moment pour l’avertir qu’il est au point mort avec le congrès et qu’il a besoin de lui pour obtenir les contrats. Avant de raccrocher, Boorman répond qu’il n’est pas libre, il est occupé à nettoyer ses conneries.

Patty visionne la déposition d’Erickson devant le Comité de la Défense dirigé par Donna Chase. Erickson explique que sa Compagnie fournit un service essentiel, rémunéré en conséquence.

Après un long moment à regarder la photo de ses amis, Chris demande à Ellen ce qu’elle veut qu’il fasse. Elle lui répond de dire juste la vérité et promet que tout ira bien.

Dans le hangar, le jeune garçon récupère le médaillon militaire sur le cadavre ensanglanté.

Ellen, dans l’encadrement d’une porte, est horrifiée par ce qu’elle découvre et se laisse glisser à terre, en pleurs.

Troisième saison :

 

Patty : Je ne pensais pas te revoir un jour.

Ellen : Qu'est-ce que tu me veux?

Patty : Rien.

Ellen : Tu n'as plus à te soucier de moi. Je t'ai pardonnée. Tous tes secrets sont en sécurité.

 

Tom : Dieu sait qu'elle ne dit jamais rien mais elle adorerait que tu reviennes.

 

Michael : Où est passée ma mère? Elle a fait arrêter Jill.

 

Patty : Vous avez blessé mon fils, vous avez couché avec lui. Et quand le bébé sera naît en prison, Michael aura la garde exclusive.

 

Philippe : Tu serais prête à nous laisser une seconde chance?

Patty : Tu as été un père génial, mais je n'ai plus besoin de toi... et évidemment je ne veux plus de toi.

 

Patty : Vous devez annuler l'accord avec Winstone.

Ellen : Pourquoi? Qu'est-ce qui a changé?

 

Tom : Je l'ai convaincue de me laisser m'en charger.

Ellen : De quoi tu parles, Tom?

 

Victor Huntley : Toutes mes condoléances.

Patty : Tom était comme un membre de ma famille.

 

Patty : Il a avoué le meurtre de Tom Shayes.

 

Ellen : Je voudrais te poser une question.

Patty : Laquelle?

Ellen : C'est plus un conseil pour le travail en fait. Ca en vaut le coût?

 

 

 

4.01 -

 

Trois ans ont passé, c’est l’époque de Noël.

Patty reçoit une jeune femme dans son bureau.

 

Patty : Ces lettres de recommandations sont dithyrambiques.

Holly : Merci.

Patty : Deux de vos partenaires étaient des femmes... d'entreprise très prestigieuses.

Holly : Nous travaillions bien ensemble.

Patty : Et comment cela se fait-il?

Holly : Les femmes me font confiance.

Patty : Et bien... J'ai essayé de remplacer quelqu'un depuis déjà un moment. Elle était maligne... Tout à fait qualifiée...

Holly : Mais elle n'était pas agressive.

Patty : Non, effectivement. Le travail était trop brutal. Nous savions toutes les deux qu'elle n'y arriverait plus, donc... J'ai dû la laisser partir.

 

C’est Noël chez «Nye, Everett et Folk», Ellen s’est isolée pour regarder l’enregistrement du témoignage d’un industriel, Erickson, au cours d’une audition sur l’attribution des contrats militaires par un Comité de la Défense dirigé par Donna Chase.

 

Donna Chase : Mr. Erickson, que diriez-vous à ceux qui disent que vous êtes un mercenaire Un profiteur de la guerre?

Erickson : Je les éclairerais. Je leur dirais que nous fournissons un service essentiel et nous sommes payés en conséquence.

Donna Chase : Cette guerre a été votre tiquet pour une fortune de 500...

 

Sean vient l’interrompre.

 

Sean : La fête a commencé. Tu regardes encore ça?

Ellen : Oui, tu m'as eue. J'ai deux autres heures de témoignage d'Erickson. Je suis désolée, je vais devoir partir tôt. Je vois mon ami ce soir.

Sean : Le type du lycée?

Ellen : Oui, ce soir est la seule soirée où il a pu se libérer.

Sean : Si tu ne restes pas, je me casse.

Ellen : Où iras-tu?

Sean : Je vais aller trouver ton cadeau.

Ellen : Je pensais que nous ne nous faisions pas de cadeaux.

Sean : Allez, Ellen. C'est Noël.

 

Ils s’embrassent.

 

Patty : Je ne cherche pas juste à savoir comment vous gérez le jour après jour, mais je cherche à savoir comment vous vous gérez vous-même. Comment vous pensez, comment vous réagissez.

Holly : Je comprends.

Patty : Bien. Maggie?

Maggie : Oui, Ms. Hewes.

Patty : Holly commencera sa période d'essai immédiatement.

Maggie : Compris.

Patty : Vous aurez un court temps pour apprendre la routine puis je reconsidèrerai votre position.

Holly : Oh, mon dieu... Elle est absolument magnifique.

Patty : Voici ma petite fille. - Catherine, voici Holly, ta nouvelle nounou.

 

Ellen continue à visionner la vidéo du témoignage d’Erickson.

 

Donna Chase : Mr. Erickson, il est dit ici que vous êtiez dans la Marine pendant une trentaine d'années.

Erickson : Oui, M'dam.

Donna Chase : J'applaudis votre service, cependant vous n'êtes plus un militaire à présent, n'est-ce pas?

Erickson : Affirmatif, Mme la député.

Donna Chase : Et pourtant vous commandez des milliers d’hommes en Afghanistan. Vous pouvez l'expliquer?

Erickson : Je suis le fondateur et le PDG de la corporation "High Star Sécurité". Nous sommes une entreprise privée embauchée par le gouvernement des E-U, pour protéger les dignitaires et d'autres membres, cibles importantes des zones de guerre.

Donna Chase : En d'autres mots, vous dirigez le monde de la plus grosse armée privée. Et le contribuable des E-U a déjà payé votre compagnie plus d'un billion de dollars pour ses services.

Erickson : Je n'ai pas les chiffres exacts... mais on ne gagne pas une guerre sans argent, Mme la député.

Donna Chase : Il faut résoudre une question cruciale avant la commission d'aujourd'hui.

Erickson : Oui, c'est vrai. C'est pourquoi j'ai libéré un de mes plus beaux dimanches.

Donna Chase : Nous sommes réunis ici pour décider si, oui ou non, le congrès renouvellera le contrat de "High Star" avec le gouvernement des E-U. Et je suis ici pour vous dire : je voterai non.

Erickson : Et c'est évidemment votre droit, Mme la député.

 

Ellen visionne à nouveau un passage de l’audition.

 

Donna Chase : Et le contribuable des E-U a déjà payé votre compagnie plus d'un billion de dollars pour ses services.

Erickson : Je n'ai pas les chiffres exacts... mais on ne gagne pas une guerre sans argent, Mme la député.

 

Dans les toilettes d’un bar, Chris Sanchez revit une scène de guerre qu’il a vécue en Afghanistan.

 

Voix : Sanchez. - Sanchez. - Sanchez. - Sanchez. - Sanchez.

Un client : Putain, qu'est-ce qui se passe là-dedans? Allez. Je dois aller pisser.

Chris : Merde!

 

Dans le bar.

 

Un client : Un autre jus de tomate.

Barman : On a...euh...des plans de vacances?

Un client : Bien sûr. Si rester à la maison et regarder des pornos comptent...

Barman : Ca compte si tu les regardes en costume de Noël. Tu... euh...tu viens d'ici ? Excuse moi - Purée de merde ! Ellen Parsons. Tu as vraiment bonne mine.

Ellen : Tu n’es pas mal toi-même. J'aime bien la barbe. Très distingué.

Barman : Ca fait un moment. Comment ça va?

Ellen : Bien. Il parait que le bar t'appartient maintenant.

Barman : Ouais. C'est fou. La moitié de notre classe vient encore ici. Tu devrais être heureuse d'être partie.

Ellen : Ca me manque en fait.

Barman : Et bien, Chris est au fond. Il a dit que vous deux avez rendez-vous.

Ellen : Ouais. Merci.

Barman : Qu'est-ce que tu bois?

Ellen : Du Bourbon.

Barman : Ca marche.

 

Chris et Ellen sont attablés dans la salle du bar.

 

Chris : Tu en as fait du chemin depuis le vin cafardeux... les plus cools du bal de prom'.

Ellen : C'est bon de te voir.

Chris : J'étais content d'avoir de tes nouvelles. Tu fais partie des gens à qui je pense.

Ellen : De même.

Chris : J'ai toujours espéré des grandes choses. Alors tu es avocate à Manhattan.

Ellen : C'est bizarre, hein?

Chris : Ça doit être intense.

Ellen : Oui, ça peut l'être. En parlant d'intensité, j'ai lu dans le journal des anciens que tu étais en Afghanistan.

Chris : Oui, c'est vrai.

Ellen : Il parait que tu étais dans les Marines. Hautement décoré. Une vraie célébrité.

Chris : Ma mère a dû écrire ce torchon. Elle adore voir mon nom imprimé.

Ellen : Et j'ai entendu que tu avais travaillé pour "High Star Securité".

Chris : Oui. Le coeur de ma mère n'était pas très bon.

Ellen : J'en suis navrée.

Chris : Elle a eu beaucoup de factures médicales, et... "High Star"  a offert six fois de payer pour repartir et faire le même boulot que je faisais donc...

Ellen : Ecoute, euh, je serai honnête avec toi, Chris. Je suis ici car je fais des recherches sur "High Star" and Howard Erickson.

Pourquoi? Tu veux préparer un procès contre eux?

Ellen : Si un procès peut être engagé. J'étais intéressée par ton expérience avec eux.

Chris : Ils ont été inculpés, mais... tu ne devrais pas croire les racontars des journalistes. Ils ont toujours été bons avec moi.

Ellen : Alors pourquoi es-tu parti?

Chris : Tu n'essayes pas de me poursuivre, dis donc? Parce que, n'oublie pas que j'ai des dossiers sur toi.

Ellen : C'est vrai. C'est extrêmement vrai.

Chris : Je ne suis pas parti à cause de la Compagnie. Ils m'ont offert une...une... Une promotion, en fait. Je me consumais simplement. Il était temps de revenir à la maison.

Ellen : Je ne peux même pas imaginer.

Chris : Non pas que venir à la maison ait...euh...un grand prix. Toute l'expérience était... surréaliste.

Ellen : Surréaliste, comment ça?

Chris : La semaine après mon retour, c'est Halloween. Je suis sur le porche de ma mère, distribuant des bonbons. Des gamins de huit ans se promenant en G.I Joes avec des armes d'assaut, des squelettes. Comme si tout était une énorme farce. Et puis merde. Peut-être que ce n'est que moi. Désolé de divaguer comme ça.

Ellen : Non, ça doit être difficile comme,... Je ne peux même pas imaginer.

Chris : C'est juste étrange de traverser ton quartier, quand tu as l'impression que tu dois continuer de vérifier les toits.

Ellen : Est-ce quelque chose s'est passée là-bas quand tu travaillais pour Erickson?

Chris : Ecoute, Ellen, je suis très heureux de te voir... Mais je ne veux plus parler de " High Star".

Ellen : Bien sûr. Je comprends. Je suis désolée.

Chris : Très bien. Je me fiche de ce que tu vas dire mais la prochaine tournée est pour moi.

 

Ellen est revenue au bureau.

 

Sean : Il t'a dit pourquoi il a quitté "High Star"?

Ellen : Non, mais quelque chose est arrivé avant  Halloween qui l'a fait quitter la compagnie.

Sean : Qu'est-ce qu'il a dit?

Ellen : Il ne pouvait l'expliquer mais quelque chose n'allait pas. Il était quelqu'un d'autre au lycée. Il était... jovial, fêtard.

Sean : Quelles étaient tes relations avec ce gars?

Ellen : Je le laissais tricher en cours de géométrie.

Sean : C'est sexy.

Ellen : Ça l'est quand tu as 16 ans. Mais nous avons cassé après, 15 min.. C'était un bon type.

Sean : Ecoute, je sais que tu ressens de la pression pour rapporter une affaire...

Ellen : J'ai ramené plein d'affaires. Elles ont juste été toutes rejetées.

Sean : Peut-être parce que c'était de trop gros poissons.

Ellen : Je pense que si je passais un peu plus de temps avec lui, il pourrait se confier à moi.

Sean : Que se passe-t-il entre toi et "High Star"?

Ellen : C'est une armée privée qui tue pour faire du profit. qui fait de la mort, son business.

Sean : Si c'est ton ami, peut être que tu ne voudras pas le pousser.

 

Chez Hewes & Associés

 

Maggie : Mr. Girotto est ici.

Girotto : Merci.

Patty : Salut, James. Combien d'heures as-tu dormi la nuit dernière? 

Girotto : Arrête tes conneries, Patty.

Patty : Oh, moi 7 heures. Le sommeil le plus reposant que j'ai eu depuis des mois.

Girotto : C'est fantastique. Peut-on passer à autre chose? Mon client a attendu un an pour organiser sa déposition.

Patty : La déposition de ton client porte sur une affaire qui implique la mort de douzaine de personnes. Je pense qu'un peu de patience ne va tuer personne.

Girotto : Je suis en retard pour l'exposition de sciences de mes enfants. Quelles sont tes conditions?

Patty : La déposition aura lieu dans mes bureaux.

Girotto : Ça me va.

Patty : Sept jours.

Girotto : Il arrive de Paris, je t'en donne un.

Patty : Ton client n'a pas développé un vaccin mortel en une nuit. Six jours.

Girotto : Trois.

Patty : Cinq. Ou il attendra un an de plus.

Girotto : Si tu acceptes de limiter tes questions à la période commerciale d'essai.

Patty : Quoi d'autre?

Girotto : Je veux un traducteur.

Patty : J'ai vu ton client sur Charlie Rose; son anglais est meilleur que son français. Nous n'avons pas traité une affaire l'un contre l'autre depuis des siècles, James. Tu es toujours dur en affaire.

Girotto : Je n'aime pas perdre.

Patty : Et bien, tu devrais t'y habituer. Aure chose que je peux faire pour ta déposition? Des croissants? Un béret?

Girotto : Va te faire foutre, Patty.

Bonne journée.

 

Ellen fait des recherches sur internet. Puis elle rejoint Chris dans une laverie.

 

Chris : Salut.

Ellen : Salut. Quelle est belle.

Chris : Ghwarri. Dis bonjour à Ellen Parsons. Ellen et moi ça remonte à longtemps. Tu peux lui faire confiance. Elle fait partie des gentils.

Ellen : Coucou. Où l'as-tu trouvée?

Chris : C'est une survivante. Je l'ai trouvée dans un appartement détruit en Afghanistan.

Ellen : Ghwarri?

Chris : C'est Pachtou. Ça veut dire un truc du genre "bouffi," même si pourtant elle était... pratiquement affamée quand je l'ai trouvée.

Ellen : C'est quoi ça?

Chris : C'est un médaillon de mon unité. Pourquoi voulais-tu me voir?

Ellen : C'était, euh... Je pensais à quelque chose que tu m'as dit.

Chris : A quoi donc?

Ellen : Tu es revenu une semaine avant Halloween.

Chris : Oui? Et alors?

Ellen : J'ai lu un article qui disait que cette semaine trois employés de "High Star" sont morts. Jay Rayburn, Robert Franks, et Thomas Lowry. As-tu travaillé avec l'un d'entre eux?

Chris : Rayburn, Franks et qui?

Ellen : Thomas Lowry.

Chris : Non. Je ne les connais pas. High Star a des milliers d'hommes sur le terrain là-bas.

Ellen : Dans cet article, la femme de Thomas Lowry pense que "High Star" a violé les termes du contrat de son mari. Ça te dérangerait de me laisser jeter un coup d'œil à ton contrat?

Chris : Ça ne me gêne pas, mais je n'ai pas mon contrat. Je ne garde pas ce genre de paperasse.

 

A l’extérieur, dans une voiture, le même homme observe Chris et Ellen.

 

Boorman (au téléphone): Salut, c'est Jerry Boorman. - Très bien. Et toi? - The Knicks? Non, je ne peux pas t'aider. Ecoute, j-j-j'ai un nom je veux que tu enquêtes pour moi. Parsons-- Ellen Parsons. Et j'aurais besoin de son téléphone. Oui, bien sûr. P-a-r... Oui.

 

Ellen : Ecoute, je ne t'interrogerai plus à propos de "High Star". Mais... Tu pourras au moins me parler? Si tu as traversé quelque chose...

Chris : Il n'y a rien dont je veux parler.

Ellen : Je sais d'expérience que ce genre de choses, peut vite te dévorer. Il y a quelques années, mon fiancé est mort. Je suis allée au Centre-Trauma. Je ne voulais pas y aller. Je ne pensais pas en avoir besoin, je pensais pouvoir m'en occuper. Mais en vérité, je ne le pouvais pas. Parler à quelqu'un, m'a vraiment aidée. Je comprends si tu ne veux pas me parler mais tu devrais voir quelqu'un.

Une cliente : Merde. Pardon.Je suis tellement désolée.

Chris : C'est bon.

Ellen : Je ne suis pas... Je ne suis pas ici en tant qu'avocate, Chris. Je suis ici en tant qu'amie.

 

Le parc d’entrainement de «High Star Security»

 

Erickson : Prends ça fumier!

Donna Chase : Whou! Oh! Bon Dieu, ça fait du bien!

Erickson : Pas pour l'ennemi en tout cas.

Donna Chase : Ouah, Howard, tu sais vraiment t'y prendre avec les femmes. Whoo! Mon père se retourne et hurle dans sa tombe en ce moment. Maintenant, dis-moi... Qu'est-ce que c'est?

Erickson : Nous ne sommes pas autorisés à donner tous les détails.

Donna Chase : Je ne veux pas tous les détails, mais juste savoir ce qu'est ce foutu truc.

Erickson : Mme la Député, j'aimerais vous présenter le responsable des opérations d'entrainement, Anthony Carter.

Donna Chase : Salut, Anthony.

Carter : C'est une mitrailleuse, Md'am. Similaire au kris super-v, mais nous avons fait quelques ajustements pour répondre aux besoins sur le terrain.

Donna Chase : Oh, c'est une beauté.

Carter : Moins d'une douzaine de personnes dans le monde en possède une.

Erickson : Nous l'aimons parce qu'elle reste souple et légère dans les bras, comme un bébé endormi. Une fois réveillée, elle pourrait détruire Optimus Prime.

Donna Chase : Oh, oui! Je vous remercie pour le moment d'émotion.

Erickson : Merci, AC.

Carter : Oui Monsieur.

Donna Chase : Mais ça ne changera pas mon vote.

Erickson : Quel tour de passe-passe es-tu en train de réaliser?

Donna Chase : Je suis désolée. Mes électeurs sont contre cette guerre. Et ils ne veulent pas me voir rouler pour un type comme toi.

Erickson : Par le passé, je pouvais toujours compter sur ton soutien.

Donna Chase : Ecoute, la guerre d'Afghanistan est la plus longue de l'Histoire des E-U. Les gens que je représente ne savent pas ce que nous trafiquons ici.

Erickson : Et pourtant nous y sommes.

Donna Chase : Ecoute Ce n'est pas moi ton problème. Même si je changeais mon vote, tu perdrais quand même. C'est le Député Shipley qui tient les rênes dans cette commission. Il contrôle tous les votes contre toi.

Erickson : Peux-tu m'obtenirun entretien avec Shipley?

Donna Chase : Shipley?! Non! Shipley ne veut pas être surpris avec toi.

Erickson : C'est pourquoi j'ai besoin de toi. Et ton charme des montagnes rocheuses. Je suis sûr qu'il te doit une ou deux faveurs. Tout ce que je veux est une petite conversation avec cet homme.

Donna Chase : Je verrai ce que je peux faire.

Erickson : Ce seraiy très généreux.

 

Patty rentre chez elle. Son chien l’accueille à la porte.

 

Patty : Coucou, mon toutou. C'est qui le bon garçon? T'as passé une bonne journée? Bon garçon. Je suis arrivée.

Holly : Nous sommes par ici. Par terre.

Patty : Que faites-vous?

Holly : Mamie est arrivée. Tu es prête pour le gâteau et tes cadeaux? - J'ai préparé un gâteau. Catherine voulait rester éveiller et le fêter avec vous.

Patty : Célébrer quoi?

Holly : Je suis désolée, Ms. Hewes. C'est... Vous avez oublié son anniversaire.

Patty : Oh, nous sommes déjà mercredi? Et bien, ça doit l'être.

Holly : Sur le calendrier il est écrit qu'aujourd'hui est l'anniversaire de Catherine. Vous êtes une femme extrêmement occupée. Je comprends.

Patty : Merci de me comprendre, Holly. Joyeux anniversaire, mon cœur. Prenons du gâteau, d'accord? Qu'est-ce que tu as dessiné?

Catherine : Des myrtilles.

Patty : Ce sont des myrtilles. Tu es une bonne fille.

 

Chris est dans sa voiture avec Ghwarri. Il appelle Carter au téléphone.

 

Carter : Hé, quoi de neuf?

Chris : Salut, c'est Sanch’.

Carter : Qu'est-ce qui se passe?

Chris : Je dois te voir.

 

Chez Patty.

 

Holly : Elle est endormie. Ça devrait être bon pour cette nuit.

Patty : Oh, merci, Holly. La fête était sympa. Catherine l'a adoré.

Holly : J'en suis ravie. Et ne vous inquiétez pas d'avoir oublié son anniversaire. Vous devez penser à beaucoup de choses. La déposition importante arrive.

Patty : Oui. Et je veux que vous sachiez que j'apprécie vos efforts et le lien que vous avez essayé de créer avec Catherine.

Holly : On dirait qu'un "mais" va venir.

Patty : Ça ne marche simplement pas.

Holly : Pourquoi ça? Pourquoi ça ne marche pas?

Patty : Je vous ai donné le régime de Catherine le premier jour.

Holly : Il est juste ici.

Patty : Et vous l'avez lu?

Holly : Bien sûr.

Patty : Il est spécifiquement énoncé qu'il ne doit pas y avoir de haute teneur en fructose. Et bien ce gâteau en est bourré.

Holly : Ms. Hewes, vous m'avez clairement dit d'être discrète sur le régime de Catherine, et...

Patty : Je vous aime bien. Holly, vraiment, mais vous êtes négligente.

Holly : Négligente?

Patty : Oui. Et je ne peux l'accepter. Il n'y a pas un bon ajustement, et vous n'êtes pas bonne pour Catherine. Donc faites vos valises. Un chèque vous attend en bas. Bonne nuit.

 

Ellen est au restaurant avec Sean.

 

Sean : Je ne savais pas comment amener ça ou si je le devais... Tu es restée en contact avec Patty Hewes, non?

Ellen : De temps à temps.

Sean : Je pense que tu devrais savoir que nos partenaires parlent de Patty... Et...Ils ne sont pas tous fans. J'ai le sentiment que ça pourrait créer quelques vagues s'ils savaient.

Ellen : Merci de veiller sur moi.

Sean : Tu ne parles jamais vraiment d'elle. C'est intéressant que tu la voies encore. Je pensais que vous deux ne vous entendiez pas.

Ellen : Après que son associé soit mort...

Sean : Tom Shayes?

Ellen : Oui, oui. Euh, nous, nous ne nous sommes pas parlé pendant plus d'un an. Nous avons pris des chemins différents. Puis, sortie de nulle part elle... a repris contact avec moi. Elle  voulait me rencontrer. Et j'ai d'abord dit non.

Sean : Qu'est-ce qui t'a fait changer d'avis?

Ellen : Elle était très insistante... Et j'ai réalisé qu'elle pouvait m'être utile.

Sean : Tu as appris la stratégie judiciaire avec elle, puisé dans son cerveau.

 

Sous la pluie, Carter rejoint Chris qui l’attend dans sa voiture.

 

Carter : Sancho, c'est bon de te voir mon pote.

Chris : Toi, aussi. Désolé d'avoir craqué tout à l'heure. Je ne pouvais plus rester là-bas.

Carter : Tu n'as pas à te justifier. La dernière merde que t'as traversé est aussi tordue qu'elle y parait. Alors tu ne reviens vraiment pas à "High Star"?

Chris : J'arrête.

Carter : Je comprends.

Chris : Désolé. Tu serais la seule raison de mon retour. Je déteste laisser un homme à terre.

Carter : On a eu des remplacements. Bien sûr, personne ne peut vraiment te remplacer. Mais si tu arrêtes, tu arrêtes. Tu dois faire ce qui est le mieux pour toi. Chris, pourquoi tu voulais me voir?

Chris : Je ne suis pas bien.

Carter : Quoi de neuf?

Chris : Je ne peux pas dormir ... Petit 1.

Carter : Oui?

Chris : Oui.

Carter : Où as-tu la tête?

Chris : Qui sait. Chaque putain de truc est détraqué. Je me réveille...

Je continue de penser que je devrais être mort. Je prends quelques minutes pour réaliser que je ne le suis pas, puis je me lève, je promène le chien, et la journée passe...

Carter : Tu n'as pas à avoir honte.

Chris : Je pensais aller aux Vétérans Anonymes Mais... Je ne peux pas... Quand j'ai quitté la Compagnie, j'allais bien. C'était clair comme de l'eau de roche. C'est à partir de la dernière mission avec "High Star" que j'ai...

Carter : Hey, on peut aider. La compagnie a de bons docteurs. Je peux t'obtenir un nom.

Chris : Ça serait bien, je pense.

Carter : Accroche-toi, Sanchez. Je te trouverai quelqu'un.

 

Erickson rentre chez lui avec des cartons à pizza.

 

Erickson : Si l'un de vous casse un truc papa va vous botter les fesses. Les mecs vous avez 2 secondes...

Un enfant : Merde!

Erickson : … pour arrêter de faire ce que je ne suis pas censé voir. On va casser la croûte. C'est l'heure de la bouffe.

 

Plus tard.

 

Erickson : Dans la tourmente, l'injustice et le mal de ce monde, nous nous demandons : "Comment peut-on persévérer?" En ce temps de joie et de paix, je crois que nous trouvons du réconfort dans nos engagements. Les engagements dans notre foi, dans notre famille, dans notre pays. Jésus nous apprend à aimer, à s'engager. Il nous apprend la force morale dans un monde de faiblesse et de lâcheté. Pour combattre cette faiblesse, que nous donne-t-il?

Un enfant : Le don de nos convictions.

Erickson : C'est exact. Le don de nos convictions. Au nom de Jésus, nous prions.

Les enfants : Amen.

Erickson : Amen.

 

Boorman est dans la rue à côté d’une baraque à sandwiches.

 

Une cliente : Il y a de l'ail?

Vendeur : Du très bon, oui. Très frais.

Cliente : Mon fils ne peut pas manger de l'ail.

 

Après avoir traduit au vendeur égyptien, Boorman discute avec lui dans sa langue, mais il est interrompu par la sonnerie de son téléphone. Il a mis la ligne d’Ellen sur écoute.

 

Boorman : « Le gamin ne peut pas manger de l'ail. Pouvez-vous en faire sans? »

Vendeur : « Oui, oui, bien sûr. Pas de problème. »

 

Boorman (à la cliente) : C'est pris en compte. Pas d'ail.

Cliente : Merci.

Boorman (au vendeur) : Tu as grandi dans le nord, n'est-ce pas? »

Vendeur : « Oui, en Egypte. Tu as une très bonne oreille. »

Boorman : « Félicitation, au fait. Je suis heureux pour ton peuple. »

Vendeur :  « Oui, oui. C'est merveilleux. »

Boorman : « Excuse-moi. »

 

Au téléphone

 

Ellen : Patty, Je viens de partir du bureau. On prend toujours un café?

Patty : Oui, j'ai hâte de te revoir.

Ellen : Ok, super. A toute à l'heure.

Patty : Merci pour l'appel, Ellen. A bientôt.

 

Les deux femmes se sont retrouvées au bar, surveillées par Boorman qui les a rejointes.

 

Ellen : Que sais-tu d'Howard Erickson et "High Star Securité"?

Patty : "High Star"?

Ellen : Oui.

Patty : Fais attention, Ellen.

Ellen : Tu n'as pas répondu à ma question.

Patty : High Star est une cible très dangereuse. Des douzaines d'avocats ont essayé de construire un procès contre eux, et aucun n'y est arrivé. Cette compagnie est protégée.

Ellen : C'est la raison pour laquelle je m'y intéresse.

Patty : Tu as travaillé pour NYE & Everett pendant deux ans et demi. Tu t'ennuies?

Ellen : Je veux faire des procès qui me tiennent à cœur Et je veux les faire à ma façon.

Patty : On dirait que tu penses à travailler seule. Raison de plus pour rester éloignée de "High Star". Si tu veux te faire un nom, ouvrir ton propre cabinet, tu as besoin de gagner un procès.

Ellen : J'ai un ami avec qui je suis allée au lycée. Il a travaillé pour "High Star". Il pourrait savoir des choses.. Je suis inquiète de l'impliquer.

Patty : Il y a de quoi. Tu parles de vouloir le faire à ta façon, mais il n'y a qu'une façon de faire un procès, Ellen... Quelle que soit la méthode permise pour le gagner. Mais si tu veux aussi avoir une vie, un équilibre ou une famille, ou protéger ton ami... Je n'ai jamais répondu à ta question posée il y a trois ans.

Ellen : Quelle question?

Patty : Juste après la mort de Tom, nous étions à la maison sur la plage, tu m'as demandé si ça valait le coût.

Ellen : Et?

Patty : Si tu as du me poser la question, tu connais déjà la réponse. Reste éloigner de "High Star".

 

Patty arrive à son bureau.

 

Patty : Bonsoir, Maggie. Je veux que vous m'apportiez tout ce que vous trouverez sur Howard Erickson et la corporation de "High Star Securité".

Maggie : Tout de suite, Ms. Hewes.

 

Carter est venu rencontrer Erickson dans sa maison.

 

Carter : Désolé de vous arracher à votre foyer le soir du "Film en famille". J'aurais pu vous le dire au téléphone.

Erickson : C'est celui où il rencontre la maman. Je l'ai vu une centaine de fois. De plus, je préfère parler de ça au bureau. Vous m'avez dit avoir rencontré Sanchez.

Carter : Oui, monsieur. Depuis la dernière opération... Il est en  mauvais état. Il a du mal à se réhabiliter.

Erickson : A quel point est-il perturbé?

Carter : C'est dur à dire, monsieur. Il a demandé de l'aide.

Erickson : Il a refusé la promotion.

Carter : Je pense que son état mental en est en partie la raison.

Erickson : Es-tu impliqué dans son degré d'engagement?

Carter : Non.

Erickson : Tu en es sûr? Tu es celui qui l'a recruté.

Carter : Il est stable. Il ne posera pas problème. Mais je pense qu'il devrait consulter.

Erickson : Très bien, dans ce cas, fais lui consulter le Dr. Barrera. C'est le meilleur psychiatre que nous ayons. - Tiens, je veux que tu le prennes pour ton sapin, AC. Joyeuses fêtes.

Carter : Merci monsieur. La Député Chase vous a répondu sur l'obtention d'un entretien pour le changement de vote? Shipley accepte de vous rencontrer pour renouveler le contrat?

Erickson : Elle fait tout ce qu'elle peut. On doit juste garder espoir.

 

Dans la salle de réunion de Hewes & Associates

 

Girotto : Objection. Il a déjà répondu à cette question.

Patty : Quand vous avez ramené un nouveau médicament sur le marché, M. Coupet votre compagnie poursuivait ses essais?

Coupet : Oui.

Patty : En anglais, je vous prie.

Coupet : Excusez-moi. Oui, nous poursuivons les essais cliniques pour chaque médicament que nous développons.

Patty : Mr. Coupet, vous avez personnellement supervisé le développement

Girotto : Objection. M. Coupet n'est ni un scientifique ni un médecin

Patty : En tant que PDG, avez-vous eu l'occasion d'entendre le terme "Effets indésirables"?

Coupet : Oui.

Patty : Dans votre industrie, M. Coupet, qu'entend-on par effets indésirables dans l'essai d'un nouveau médicament?

Coupet : Ça peut vouloir dire beaucoup de choses. Démangeaisons, fièvres... Beaucoup de choses.

Patty : Dans certains cas, cela peut-il signifier la mort ?

Coupet : C'est très rare, mais oui.

Patty : Plus précisément, un effet indésirable peut-il signifier que le cobaye d'un essai clinique est mort. Je me trompe?

Girotto : Objection. Il a déjà répondu à cette question.

Patty : Je le veux sur l'enregistrement. Je me trompe, Mr. Coupet?

Girotto : Objection.

Patty : Pour quoi?

Girotto : Pour elle. A qui est donc ce putain d'enfant?

Patty : Maggie?

Girotto : A qui est donc ce putain d'enfant?

Patty : Maggie!

 

Chris est chez le Dr. Barrera :

 

Dr. Barrera : Alors, avez-vous déjà parlé à un thérapeute auparavant, Chris?

Chris : Non, monsieur.

Barrera : Pas de monsieur avec moi, Chris.

Chris : Vous êtes un lieutenant.

Barrera : "Docteur" ira parfaitement. Oh, ce n'est que le radiateur.

Chris : Je ne suis pas un grand bavard. J'ai perdu des membres de mon équipe.

Barrera : Comment cela vous affecte-t-il?

Chris : J'ai beaucoup de cauchemars. Des problèmes avec le boulot... Avec... les amis. Si vous me dites que j'ai une sacrée dépression nerveuse, Je ne dirais pas non.

Barrera : Tout ce que vous ressentez, la rage, la dépression, la peine, la culpabilité. C'est normal. Ce qui est anormal est la situation dans laquelle vous êtiez. Le trauma, les meurtres de guerre. Vous avez une réponse normale à une situation anormale horrible.

Chris : Je n'en sais rien.

Barrera : Vous vous sentez sans défense. Mais vous ne pouvez pas retourner en arrière et changer le passé, à moins que vous ne parliez de ces évènements. Maintenant, vous pouvez m'en dire un peu plus sur vos expériences de ces dernières semaines.

Chris : J'ai laissé une unité... pour une mission, que nous n'aurions jamais dû faire. Toute cette foutue opération était illégale.

Barrera : Continuez.

 

Erickson est chez Boorman.

 

Boorman : Si Sanchez est psychologiquement instable raison de plus pour s'en préoccuper.

Erickson : C'est pourquoi je l'ai envoyé chez un psychiatre.

Boorman : Le psy va chercher à connaitre la vérité par le gamin. Et la vérité n'est pas notre amie, Howard.

Erickson : Il y a le secret médical.

Boorman : C'est pas suffisant. Je m'occuperai de Sanchez.

Erickson : Va te faire foutre, Jerry! Ne t'approche pas de mes hommes. Tu m'entends?

Boorman : Soyons clair. Si quelqu'un apprend pour cette dernière mission, je suis foutu. Et tu deviens sans emploi.

Erickson : Cet incident est clos.

Boorman : Alors comment Chris en est venu à discuter avec un avocat ?

Erickson : Tu... Tu es inquiet d'un procès? Je sais comment m'occuper des procès.

Boorman : Je suis inquiet de ce qui pourrait sortir du procès. Je suis inquiet des histoires que Sanchez pourrait raconter. On va donc procéder comme je l'entends.

Erickson : Non. Tu vas me consulter d'abord.

Boorman : Le congrès est contre toi, Howard. Tu le sais. Je suis ta corde de sécurité. Je suis le seul qui puisse faire renouveler les contrats avec le gouvernement.

Erickson : Pose ta putain de chaussure! Ne t'approche pas de Sanchez, compris?

 

Philippe est venu voir Patty dans son bureau.

 

Philippe : Désolé le petit bonhomme s'est endormi. J'espérais que ces deux-là puissent jouer ensemble.

Patty : Non, c'est bon. Catherine doit aller diner, de toute façon. Maggie? Pouvez-vous prendre Catherine pour le diner, s'il vous plait?

Maggie : Bien sûr.

Patty : Maggie va te donner à diner. Tu veux Myrtille. Tiens, prends Myrtille

Philippe : Je pensais que tu embauchais une nouvelle nounou.

Patty : Je l'ai fait Ça n'a pas fonctionné.

Philippe : On en est à combien maintenant?

Patty : Je ne sais pas. Elles sont toutes incompétentes.

Philippe : Tu ne veux pas me le dire?

Patty : Je ne sais pas. Peut-être sept, huit.

Philippe : Je n'ai pas à me préoccuper des nounous. Je suis un père au foyer. J'en aime chaque minute.

Patty : C'est parce que tu es un homme. A ton âge, tu peux avoir un enfant et te recréer.

Philippe : Notre pédiatre gère un centre d'art et musique basé à la garderie.

Patty : La garderie ne concordait pas avec mon emploi du temps. Alors que vas-tu faire?

Philippe : Tu vas continuer à la refourguer à des femmes de ménage et tes assistants?

Patty : Jusqu'à ce que je trouve la bonne, oui. Je ne veux pas que Catherine s'attache à quelqu'un qui ne reste pas attentif.

Philippe : Catherine possède un père, tu sais. Ça fait trois ans. Retrouve Michael.

Patty : Non! Je ne vais pas faire ça.

Philippe : Ton fils a disparu. Tu vas me dire que tu ne veux pas savoir où il est?

Patty : J'ai essayé de le contacter au début. Il a été très clair sur le fait qu'il ne me voulait pas dans sa vie.

Philippe : Patty, trouve le, ramène le à la maison, mets le face à ses responsabilités.

Patty : Michael a eu une chance d'être père, et il l'a fui. Fin de l'histoire.

 

Chez Madame Lowry.

 

Ellen : Je suis ici, Mrs. Lowry, car je pense que "High Star" pourrait camoufler la vérité sur la mort de votre mari.

Mme Lowry : Que voulez-vous dire?

Ellen : Vous savez quelque chose sur la mission que votre mari a réalisé en octobre, quand il a été tué?

Mme Lowry : Pas grand-chose. Tommy travaillait avec "High Star" depuis 2005. Mais il y a un an, ils l'avaient employé dans une nouvelle unité. Tout ce que je sais, c'est que le salaire était meilleur mais l'affectation le rendait ... très nerveux.

Ellen : Et quelle explication vous ont-ils donné pour leur mort?

Mme Lowry : La compagnie était si vague. Ils parlaient d'une embuscade, .

Ellen : Votre mari, a-t-il déjà parlé des hommes avec qui il travaillait?

Mme Lowry : Oui, non-stop. J'ai entendu toutes sortes d'histoires. Vous voulez voir une photo?

Ellen : Oui, s'il vous plait. Ca serait sympa.

Mme Lowry : C'est son équipe. Regardez-les, souriants... C'est Tommy à gauche. Et ici, c'est Jay Rayburn. Jay pouvait parfois être un con, mais il faisait rire Tommy. Et le gars vraiment grand. C'est Bob Franks. Franko and Jayray sont tous les deux morts le même  jour que Tommy.

Ellen : Je suis désolée Mrs. Lowry.

Mme Lowry : Et vous voyez ce type? C'est Chris Sanchez. Vous savez comme certains types ont un don pour diriger? Tommy disait que c'était Sancho.

Ellen : Votre mari le connaissait bien?

Mme Lowry : Tommy l'adorait. Ces types... Ils auraient tout fait pour Sancho.

 

Patty ouvre sa porte à Victor Huntley

 

Victor Huntley : Ça fait longtemps, Ms. Hewes.

Je vous ai appelé parce que j'ai une proposition. Je cherche à engager un détective privé, et il parait que vous avez quitté la police.

Huntley : Pour faire quoi?

Patty : Pour trouver quelques informations pour moi.

Huntley : Qui est-ce?

Patty : Mon fils.

 

Donna Chase téléphone à Erickson.

 

Erickson : Joyeuses fêtes!

Donna Chase : J'ai reçu ton cadeau de Noël, Howard. Tu sais que je ne peux pas accepter de cadeaux de ta part.

Erickson : Je connais les règles de la Député, Mme la Député. C'est juste un petit quelque chose pour ton sapin. Tu as déjà pu parler avec Shipley?

Donna Chase : Oui. J'ai fait de mon mieux pour le persuader, mais il refuse toujours de te rencontrer.

Erickson : J'en suis navré.

Donna Chase : Ecoute, il n'y a plus rien à faire. Tu n'as pas les votes, c'est tout. Ces contrats ne seront pas renouvelés. Désolée, Howard.

Erickson : Joyeux Noël.

Donna Chase : Joyeux Noël.

 

Ellen monte dans la voiture de Chris.

 

Ellen : Tu n'as pas été honnête avec moi. Les hommes qui sont morts : Rayburn, Franks, Lowry... Tu les connaissais. C'étaient tes hommes. Quelque chose est arrivé lors de la dernière mission, Et "High Star" le dissimule. C'est pour ça que tu m'as menti, n'est-ce pas?

Chris : Je n'ai aucune envie d'en parler, Ellen.

Ellen : J'essaye de t'aider.

 

Patty regarde la vidéo de l’audition d’Erickson

 

Erickson : Je suis le fondateur et le PDG Nous sommes une entreprise

privée embauchée par le gouvernement des E-U, pour protéger les dignitaires et d'autres membres cibles importants des zones de guerre.

 

Ellen : Ces hommes te faisaient confiance. Les familles veulent des réponses.

Chris : Ecoute... Techniquement, la mission était illégale.

Ellen : Alors pourquoi y es-tu allé? Quelqu'un t'a-t-il forcé?

Chris : Ils n'avaient pas à le faire. C'était un problème de sécurité nationale. Nous y sommes allés, et on a fait ce qu'on devait faire.

Ellen : J'ai un motif de procès contre "High Star", mais je ne peux pas le présenter sans toi.

Chris : S'il te plait, ne me demande pas de faire ça.

Ellen : Je pourrais t'assigner, mais je ne veux plus que ta vie soit à nouveau bouleversée. "High Star" est là-bas. Ils enfreignent la loi pour le profit et ils ne rendent pas de comptes.

Chris : Mais ils prennent soin de moi maintenant. Ils m'ont indiqué un docteur. Le médecin me donne des médicaments, je le revoie dès demain. Et je me sens mieux.

Ellen : Il n'y a pas que toi. Les familles sont en train d'étouffer émotionnellement, financièrement... Ces hommes méritent mieux.

 

Boorman et Erickson se parlent par téléphone.

 

Boorman : Jerry Boorman.

Erickson : Jerry, c'est Howard. J'en suis au point mort avec le congrès. J'ai besoin de t'avoir avec moi pour les contrats.

Boorman : Désolé. Pour le moment, je suis occupé.

Erickson : De quoi es-tu en train de parler ?

Boorman : Je nettoie tes conneries.

Erickson : Jerry?

 

Dans la voiture de Chris.

 

Chris : Que veux-tu que je fasse?

Ellen : Tu dis juste dire la vérité. Et tout ira bien.

 

 

 

Third season:

 

Patty : I wasn't sure I'd ever see you again.

Ellen : What do you want from me?

Patty : Nothing. You don't have to worry about me. I forgave you. All your secrets are safe.

 

Tom : God knows she'd never say anything, but she'd love to have you back.

 

Michael : Where the hell is my mother? She had Jill arrested.

 

Patty (to Jill): You hurt my son. You had sex with him, and when the baby's born in prison, Michael will have sole custody.

 

Philippe : Would you be willing to consider giving us another shot?

Patty : You were a great father, but I don't need you anymore and I certainly don't want you.

 

Patty : I want you to call off the deal with Winstone.

Ellen : Why now? What's changed?

 

Tom : I convinced her to let me go through with it.

Ellen : What are you talking about, Tom?

 

Victor Huntley : I'm sorry for your loss.

Patty : Tom was like family.

 

Patty : He admitted to the murder of Tom Shayes.

 

Ellen : I did want to ask you one question.

Patty : What's that?

Ellen : It's career advice, really. Is it worth it?

 

 

4.01 -

 

Three years have passed, it's Christmas time.

Patty receives a young woman in his office.

 

Patty : Sterling letters of recommendation.

Holly : Thank you. I see that two of them are female partners at very prestigious firms.

Patty : We worked well together. Why do you think that is?

Holly : Women trust me.

Patty : Well, I've been trying to replace someone for a while now. She was smart... extremely capable...

Holly : But she couldn't hack it. No, she couldn't. The job was too brutal. We both knew she couldn't cut it, so... I had to let her go.

 

It's Christmas "Nye, Everett and Folk," Ellen has been isolated to watch the recording of the testimony of an industrialist, Erickson, during a hearing on the awarding of military contracts by a committee of defense led by Donna Chase.

 

Donna Chase : Mr. Erickson, what would you say to those who call you a mercenary? A war profiteer?

Erickson : I would enlighten them. I would tell them we provide an essential service and we are paid accordingly.

Donna Chase : This particular war has been your ticket to the fortune 500...

 

Sean has to interrupt.

 

Sean : Party's started. You're watching that again?

Ellen : Yeah, you caught me. I have another two hours of Erickson testimony. I'm sorry, I'm gonna have to leave early. I'm seeing my friend tonight.

Sean : The guy from high school?

Ellen : Yeah, tonight's the only night he could meet up.

Sean : If you're not staying, I'm outta here.

Ellen : Where are you off to?

Sean : Gonna go find your present.

Ellen : I thought we weren't doing presents.

Sean : Come on, Ellen. It's Christmas.

 

Patty : I'm not just looking for how you handle the day-to-day, but I'm looking for how you handle yourself. How you think, how you react.

Holly : I understand.

Patty : Good. - Maggie?

Maggie : Yes, Ms. Hewes.

Patty : Holly will begin her trial period effective immediately.

Maggie : Understood.

Patty : You'll have a short while to learn the routine and then I'll review your performance.

Holly : Oh, my God, she's absolutely gorgeous.

Patty : Meet my granddaughter. Catherine, this is Holly, your new nanny.

 

Ellen continues to watch the video of the commission

 

Donna Chase : Mr. Erickson, it says here you were in the Marines for the better part of three decades.

Erickson : Yes, ma'am.

Donna Chase : I applaud your service, though you're no longer in the military, is that correct?

Erickson : Affirmative, congresswoman, I am not.

Donna Chase : And yet you command thousands of men in Afghanistan. Can you explain that?

Erickson : I am the founder and CEO of the High Star security corporation-- We're a private security firm hired by the U.S. government to protect dignitaries and other a-plus targets in war zones.

Donna Chase : In other words, you run the world's largest private army. And to date, the U.S. taxpayer has paid your company over a billion dollars for their services.

Erickson : I don't have the exact figures, but you can't fight a war on the cheap, congresswoman.

Donna Chase : There is a critical issue before this committee today.

Erickson : Yes, there is. That's why I've got on my Sunday finest.

Donna Chase : We're here to decide whether or not congress will renew High Star's contract with the U.S. Government. And I'm here to tell you-- I will be voting no.

Erickson : Well, that certainlyvis your right, congresswoman.

 

Ellen returns to a time of the hearing.

 

Donna Chase : And to date, the U.S. taxpayer has paid your company over a billion dollars for their services.

Erickson : I don't have the exact figures, but you can't fight a war on the cheap, congresswoman.

 

In the toilets of a bar, Chris Sanchez saw a scene of war he lived in Afghanistan.

 

Voices : Sanchez… - Sanchez… - Sanchez… - Sanchez… - Sanchez…

 

A client : What the fuck's going on in there? Hey, come on. I gotta take a leak.

Chris : Fuck!

 

In the bar.

 

A client : Another tomato juice.

Barman : Got any, uh, big holiday plans?

A client : Sure. If staying home and watching porn counts.

Barman : It does if you watch it in a Santa suit. You, uh, you from around here? - Excuse me. - Holy shit. - Ellen Parsons. You look fantastic.

Ellen : You're looking pretty good yourself. I like the beard. Very distinguished. It's been a while.

Barman : How ya doing?

Ellen : Good. I heard you own this place now.

Barman : Yeah. It's crazy. Half of our class still comes in here. You should be glad you got out.

Ellen : I kinda miss it actually.

Barman : Well, Chris is in the back. He said you two were meeting up.

Ellen : Yeah. Thanks.

Barman : What are you drinking?

Ellen : Bourbon.

Barman : Cool.

 

Later, Ellen is at table with Chris.

 

Chris : You've come a long way since sneaking wine coolers into prom.

Ellen : It's good to see you.

Chris : I was happy to hear from you. You're someone I wondered about.

Ellen : Likewise.

Chris : I always expected big things. So you're a Manhattan lawyer.

Ellen : It's weird, huh?

Chris : Must be intense.

Ellen : Yeah, it can be. Speaking of intense, I read in the alumni paper that you were in Afghanistan.

Chris : Yeah, I was.

Ellen : Said you were in the Marines. Highly decorated. A real superstar.

Chris : My mom must've wrote that shit. Loves to see my name in print.

Ellen : Then I heard you went to work for High Star Security.

Chris : Yeah. My mom's health hasn't been too good.

Ellen : I'm sorry to hear that.

Chris : She's got a lot of medical bills, and... High Star offered six times the pay to go back and do the same job I was doing, so...

Ellen : Look, uh, I'll be honest with you, Chris. I'm here because I'm looking into High Star and Howard Erickson.

Chris : What for? You looking to try a case against them or something?

Ellen : If there's a case to be tried. I was curious about your experience with them.

Chris : They get a bad rap, but... You shouldn't believe the shit you see in the news. They were always really good to me.

Ellen : Then why did you leave?

Chris : You're not looking to sue me, are you? 'Cause, don't forget, I got all sorts of dirt on you.

Ellen : You do. You definitely do.

Chris : I didn't leave because of the company. They offered me a... a... a promotion, actually. I was just burned out. It was time to come back home.

Ellen : I can't even imagine.

Chris : Not that being home is, uh, some big prize. The whole experience was... Surreal.

Ellen : Surreal how?

Chris : The week after I get back, it's Halloween. I'm on my mom's porch

handing out candy. Eight-year-old GI. Joes with assault weapons, walking around. Skeletons. Like it's all a big joke. Fuck it. Maybe it's just me. Sorry to go on like that.

Ellen : No, it must be difficult, like... I can't even imagine.

Chris : It's just strange walking through the neighborhood when you feel like you gotta keep checking rooftops.

Ellen : Did something happen to you over there, while you were working for Erickson?

Chris : Look, Ellen, I'm really glad to see you... But I don't want to talk about High Star anymore.

Ellen : Of course. I understand. I'm sorry.

Chris : All right. And I don't care what you say-- Next round's on me.

 

Ellen returned to the office.

 

Sean : Did he tell you why he left High Star?

Ellen : No, but something happened before Halloween which made him leave the company.

Sean : What'd he say?

Ellen : He wouldn't explain it, but there's something wrong. I mean, he was a different person in high school. He was... upbeat, outgoing.

Sean : What was your relationship with this guy, anyway?

Ellen : I let him cheat off of me in geometry class.

Sean : That's hot.

Ellen : It's kind of hot when you're 16. But we ended up dating for, like, 15 minutes. He was a good guy.

Sean : Look, I know you feel pressure to bring in a case...

I've brought in plenty of cases. They've just all been rejected.

Sean : Maybe because they were long shots.

Ellen : I think if I could spend a little more time with him, I could get him to open up.

Sean : What is it with you and High Star?

Ellen : They're a private army, killing for a profit. Making money off of death.

Sean : If he's a friend, maybe you don't want to push him.

 

They kiss.

 

Maggie : Mr. Girotto's here.

Girotto : Thank you.

Patty : Hello, James. How many hours of sleep did you get last night?

Girotto : Cut the shit, Patty.

Patty : Oh, I got seven. The most restful sleep I've had in months.

Girotto : That's fantastic. Can we get on with this? My client's been waiting a year to schedule this deposition.

Patty : Your client's deposition is part of discovery in a case that involves the deaths of dozens of people. I think a little patience isn't going to hurt anyone.

Girotto : I'm late for my kid's science fair. What are your terms?

Patty : The deposition will be held in my offices.

Girotto : That's fine.

Patty : Seven days.

Girotto : He's flying in from Paris-- You get one.

Patty : Your client didn't develop a deadly vaccine overnight-- Six days.

Girotto : Three.

Patty : Five. Or he can wait another year.

Girotto : If you agree to limit your questions to the trial-to-market period.

Patty : What else?

Girotto : I want a translator.

Patty : I saw your client on Charlie Rose; His English is better than his French. We haven't tried a case against each other in over a decade, James. You still bitter?

Girotto : I don't like to lose.

Patty : Well, get used to it. Anything else I can get you for the deposition? Croissants? A beret?

Girotto : Fuck you, Patty.

Patty : Have a lovely day.

 

 

Chris : Hey.

Ellen : Hey. She's beautiful.

Chris : Ghwarri. Say hello to Ellen Parsons. Hey. Ellen and I go way back. You can trust her. She's one of the good ones.

Ellen : Hello. Where did you get her?

Chris : She's a rescue. Found her in a bombed-out apartment in Afghanistan.

Ellen : "Ghwarri"?

Chris : It's Pashto. It means something like "fatso," even though she was... Practically starving when I found her.

Ellen : What's this?

Chris : It's a medallion from my unit. Why did you want to see me?

Ellen : It was, uh... I was thinking about something you said.

Chris : What's that?

Ellen : You came home a week before Halloween.

Chris : Yeah? So?

Ellen : I read an article saying that that week three employees of High Star died. Jay Rayburn, Robert Franks, and Thomas Lowry. Did you work with any of them?

Chris : Rayburn, Franks and who?

Ellen : Thomas Lowry.

Chris : No. I don't know them. High Star has thousands of men on the ground over there.

Ellen : In this article, Thomas Lowry's widow thinks that High Star violated the terms of her husband's contract. So I was wondering, would you mind if I took a look at your contract?

I don't mind, but I don't have my contract. I don't keep shit like that.

 

 

Boorman (at phone): Hey, it's Jerry Boorman. - Real good. - How about you? - The Knicks? No, I can't help you there. - Listen, I-I-I got a name I want you to run for me. Parsons-- Ellen Parsons. And I'm going to need her phone tapped. - Yeah, sure. - P-a-r... Yeah.

 

Ellen : Look, I won't ask about High Star anymore. But... Will you at least talk to me? If you've been through something...

Chris : There's nothing I want to talk about.

Ellen : I know from personal experiences, these kind of things, they can just eat away at you. A few years ago, my fiancé died. I went to trauma counseling. I didn't want to go. I didn't think I needed it, I thought I could handle it by myself. But the truth is, I couldn't. Talking to someone really helped. I understand if you don't want to talk to me, but you should see someone.

A client : Shit. Sorry about that. Sorry.

Chris : It's okay.

Ellen : I'm not... I'm not just here as an attorney, Chris. I'm here as a friend.

 

 

Erickson : Nailed that cocksucker!

Donna Chase : Whoo! Oh! Glory be, that feels good!

Erickson : Not to the enemy, it don't.

Donna Chase : Wow, Howard, you really know how to treat a lady. Whoo! My daddy's hootin' and hollerin' in heaven right now. Now tell me, what is it?

Erickson : We're not authorized to give all the details.

Donna Chase : I don't want all the details, just what the fuck is it?

Erickson : Congresswoman, I'd like you to meet my head of ops training, Anthony Carter.

Donna Chase : Hey, Anthony.

Carter : It's a submachine gun, ma'am. Similar to the kris super-v, but we made some custom adjustments to address our needs in the field.

Donna Chase : Oh, it's a beauty.

Carter : Less than a dozen people in the world have fired one of these.

Erickson : We like it 'cause it sits soft and supple in your arms, like a sleeping baby. Once she wakes up, she could lay out Optimus Prime.

Donna Chase : Oh Oh, yeah! Well, I thank you for the thrill.

Erickson : Thanks, AC.

Carter : Yes, sir.

Donna Chase : But it's not going to change my vote.

Erickson : What kind of a dog and pony show was that up at the hearing?

Donna Chase : I'm sorry. My constituents have turned against this war. And they don't want to see me rolling over for a guy like you.

Erickson : In the past, I was always able to count on your support.

Donna Chase : Look, Afghanistan is the longest war in U.S. history. The people I represent don't know what the hell we're doing over there.

Erickson : But we are there.

Donna Chase : I am not your problem. Even if I vote to renew, you still lose. It's congressman Shipley that's calling the shots in that committee; He's got all the votes against you lined up.

Erickson : Can you get me a meeting with Shipley?

Donna Chase : No. Shipley doesn't want to be caught dead with you.

Erickson : That's why I need you. And your rocky Mountain charm. I'm sure he owes you a favor or two. All I want is a conversation with the man.

Donna Chase : I'll see what I can do.

Erickson : It will be most appreciated.

 

 

Patty : Hi, boy. Who's a good boy? Did you have a good day? Good boy. I'm home.

Holly : We're over here. On the floor.

Patty : What are you doing?

Holly : Grandma's home. - You ready to do the cake and presents? - I got a cake. Catherine wanted to stay up and celebrate with you.

Patty : Celebrate what?

Holly : I'm sorry, Ms. Hewes. It's... you forgot her birthday.

Patty : Oh, is it Wednesday already? Well, I guess it must be.

Holly : It said on the calendar you gave me that today was Catherine's birthday. You're an incredibly busy woman. I understand.

Patty : Thank you for understanding, Holly. - Happy Birthday, sweetheart. Let's have some cake, okay? What have you been drawing?

Catherine : Blueberries.

Patty : They're blueberries. Good girl.

 

Chris is in his car with Ghwarri. He called Carter on the phone.

 

Carter : Hey, what's up?

Chris : Hey, it's Sanch.

Carter : What's going on?

Chris : I need to see you.

 

At Patty.

 

Holly : She's asleep. Should be good for the night.

Patty : Oh, thank you, Holly. The party was sweet. Catherine loved it.

Holly : I'm glad. And don't worry about forgetting her birthday. You have a lot on your mind. The big deposition's coming up.

Patty : Yes, it is. And I want you to know that I appreciate your effort and the bond that you've tried to create with Catherine.

Holly : Sounds like there's a "but" coming.

Patty : This just isn't working out.

Holly : Why not? Why isn't it working out?

Patty : I gave you Catherine's diet on the first day.

Holly : I have it right here.

Patty : Well, did you read it?

Holly : Of course.

Patty : It specifically stated that there was to be no high fructose corn syrup. Now this cake is loaded with it.

Holly : Ms. Hewes, you made it very clear that I had discretion over Catherine's diet, and...

Patty : You know, I like you, Holly-- I do—But you're careless.

Holly : Careless?

Patty : Yes. And I can't have that. We're not a good fit, and you're not good for Catherine. So pack your things. There's a check waiting for you downstairs. Good night.

 

The restaurant

 

Sean : I didn't exactly know how to bring it up or even that I should, but... You're still in touch with Patty Hewes, right?

Ellen : From time to time.

Sean : Well, I think you should know I heard the partners talking about Patty, and, well, they're not all fans. I got the feeling that it could create some waves if they knew.

Ellen : Thanks for looking out for me.

Sean : You never really talk about her. It's interesting that you still see her. I thought you two didn't get along.

Ellen : After her partner died...

Sean : Tom Shayes?

Ellen : Yeah, yeah. Um, we, we didn't talk for over a year. We just went our separate ways. But then out of the blue she got in touch with me again. Wanted to meet up. And at first I said no.

Sean : What changed your mind?

Ellen : She was very persistent... And I realized she could be useful to me.

Sean : You run legal strategy by her, pick her brain.

 

In the rain, Chris Carter, who joined waiting in his car.

 

Carter : Sancho, good to see you, man.

Chris : You, too. I'm sorry I cut out early. I just couldn't stay over there anymore.

Carter : You don't got to explain anything to me, man. That last shit you went through is about as hairy as it gets. So, you really not coming back to High Star?

Chris : I'm done.

Carter : I understand.

Chris : I'm sorry. You'd be the only reason I come back. I hate leaving you a man down.

Carter : We got replacements. Of course, it's not like anybody could really replace you. But if you're done, you're done. You gotta do what's best for you. Chris, why did you want to see me?

Chris : I'm not good.

Carter : What's up?

Chris : I can't sleep, for one.

Carter : Yeah?

Chris : Yeah.

Carter : Where's your head at?

Chris : Who knows. Every fucking thing is out of whack. I wake up... I keep thinking I should be dead. Takes me a few minutes to realize I'm not, then I get up, I walk the dog, and the day just goes by. You got nothing to be ashamed of. I was thinking of going to the VA... but I can't. When I left the corps, my head was fine. It was clear as a bell. It wasn't till this last mission with High Star that I...

Carter : Hey, we can help. The company's got good people. I can get you a name.

Chris : That'd be good, I think.

Carter : You hang in there, Sancho. I'll find you someone.

 

 

Erickson : You guys break one of those, dad's gonna kick your ass. You men have about two seconds...

A child : Shit!

Erickson : To stop doing anything I'm not supposed to see. Let's strap on a feedbag. It's time for chow.

 

 

Erickson : Amidst the turmoil, injustice and evil in this world, we ask ourselves "how can we persevere?" In this season of joy and peace, I believe we can find comfort in our commitments. Commitments to our faith, to our family, to our country. Jesus teaches us to love, to commit. He teaches us moral strength in a world of weakness and cowardice. To combat this weakness, what does he give us?

A child : The gift of our our convictions.

Erickson : That's right. The gift of our convictions. In Jesus' name, we pray.

children : Amen.

Erickson : Amen.

 

 

 

A client :Does it have garlic?”

Vendeur :Very good, yes. Very fresh.”

A client :My son can't eat garlic.”

 

Boorman : You're all set. No garlic.

A client : Thank you.

 

Boorman : Excuse me.

 

Boorman has put the line of Ellen tapped.

 

At phone :

Ellen : Patty, I just left my office. Are we still on for coffee?

Patty : Yes, I'm looking forward to seeing you.

Ellen : Okay, great.

Patty : See you there. Thanks for calling, Ellen. See you soon.

 

The two women found themselves at the bar, observed by Boorman who has joined.

 

Ellen : What do you know about Howard Erickson and High Star Security?

Patty : High Star?

Ellen : Yeah.

Patty : Be careful, Ellen.

Ellen : You didn't answer my question.

Patty : High Star's a very dangerous target. Dozens of lawyers have tried to build a case against them, and it's never worked. It's a company that's protected.

Ellen : That's what interests me.

Patty : You've been working for NYE & Everett for two and a half years. Are you bored?

Ellen : I want to try cases that matter to me and I want to try them my way.

Patty : Sounds like you're thinking about going out on your own. All the more reason to stay away from High Star. If you want to build a name for yourself, start your own firm, you need to find a case that you can win.

Ellen : I have a friend who I went to high school with who worked for High Star. He may know some things. I'm worried about getting him involved.

Patty : You should be. You know, you talk about wanting to do it your way, but there's only one way to try a case, Ellen-- Whatever way allows you to win it. But if you also want to have a life or balance or a family, or protect your friend... - You know, I never answered your question three years ago.

Ellen : What question?

Patty : Right after Tom died, we were out at the beach house, you asked me if it was all worth it.

Ellen : And?

Patty : If you have to ask the question, you already have your answer. Stay away from High Star.

 

 

Patty : Good evening, Maggie. I want you to get me everything you can find on Howard Erickson and the High Star Security corporation.

Maggie : Right away, Ms. Hewes.

 

 

Carter : Sorry to take you away from your home on family movie night. I could have just told you this on the phone.

Erickson : It's the one where they meet the mummy. I've seen it a hundred times. Besides, I'd rather talk about this at the office. You said you met with Sanchez.

Carter : Yes, sir. After the last operation... He's in bad shape. He's having a hard time readjusting.

Erickson : How wobbly is he?

Carter : It's hard to say, sir. He asked for help.

Erickson : He turned down the promotion.

Carter : I think his state of mind is partly why.

Erickson : Are you concerned about his level of commitment?

Carter : No.

Erickson : Are you sure? You're the one recruited him.

Carter : He's stand-up. It's not an issue. But I think he should be evaluated professionally.

Erickson : All right, then, give him Dr. Barrera's info. He's the best headshrinker we have. Here, I want you to have one of these for your tree, AC. Happy holidays.

Carter : Thank you, sir. - Any word from congresswoman Chase on getting the meeting set up with the swing vote? Will Shipley meet with you about renewing your contracts?

Erickson : She's doing everything she can. We just gotta have faith.

 

Girotto : Objection. He's already answered the question.

Patty : When you bring a new drug to market, Mr. Coupet, does your company always conduct clinical trials?

Coupet : Oui.

Patty : English, please.

Coupet : Excuse me. Yes, we conduct clinical trials for every drug we develop.

Patty : Mr. Coupet, did you personally oversee the development of a vaccine called Tranzec?

Girotto : Objection. Mr. Coupet is neither a scientist nor a physician.

Patty : As CEO, did you ever have occasion to hear the term "adverse event"?

Coupet : Yes.

Patty : In your industry, Mr. Coupet, what is meant by an adverse event in the testing of a new drug?

Coupet : It can mean many things. Rashes, fevers, many things.

Patty : In some cases, can it mean death?

Coupet : This is very rare, but yes.

Patty : More specifically, an adverse event can mean that a subject in a clinical trial has died. Is that correct?

Girotto : Objection. He's already answered the question.

Patty : I want it on the record. Is that correct, Mr. Coupet?

Girotto : Objection.

Patty : To what?

Girotto : To her. I mean, whose fucking kid is this?

Patty : Maggie?

Girotto : Whose fucking kid is this?

Patty : Maggie!

 

Chris is in the Dr. Barrera:

 

Dr. Barrera : So, have you ever talked to a therapist before, Chris?

Chris : No, sir.

Barrera : You don't have to "sir" me in here, Chris.

Chris : You're a lieutenant.

Barrera : "Doctor" is fine. - Oh, that's just the radiator.

Chris : I'm not much of a talker. I lost some of my unit.

Barrera : How's that affecting you?

Chris : A lot of dreams. Problems with jobs... With... friends. If you said I was having a total fucking nervous breakdown, I wouldn't argue.

Barrera : All of the things that you're feeling, the rage, depression, grief, the guilt, that's normal. What's abnormal was the situation you were in : The trauma, the death in war. You're having a normal response to a horribly abnormal situation.

Chris : I don't know about that. You're feeling helpless.

Barrera : But we can't go back and affect your memories unless you start talking about those events. Now, perhaps, you can tell me a little bit about your experiences in those last few weeks.

Chris : I led a unit... For a mission we should have never been on. I mean, the whole fucking operation was illegal.

Barrera : Go on.

 

Erickson is in Boorman.

 

Boorman : If Sanchez is mentally unstable, all the more reason to be concerned.

Erickson : That's why I sent him to a psychiatrist.

Boorman : It's that shrink's job to get the truth out of the boy, and the truth just isn't our friend, Howard.

Erickson : There's patient-doctor privilege.

Boorman : Not good enough. I'll take care of Sanchez.

Erickson : Fuck you, Jerry! You don't go near my men. You hear me?

Boorman : Let's be clear. If anyone finds out about that last mission, I'm fucked. And you're out of work.

Erickson : That incident is all buttoned up.

Boorman : Then how come Chris Sanchez is chatting up an attorney?

Erickson : You, you're worried about a lawsuit? I know how to handle lawsuits.

Boorman : I'm worried about what comes out in lawsuits. I'm worried about what stories Sanchez might tell. So we're going to proceed as I see fit.

Erickson : No. You're going to consult me first.

Boorman : Congress is turning against you, Howard. You know that. I'm your lifeline. I'm the only one who can get your government contracts renewed.

Erickson : Put the fucking shoe down! You don't go near Sanchez, understood?

 

Philippe came to see Patty in his office.

 

Philippe : I'm sorry the little guy fell asleep. I was hoping these two could play together.

Patty : No, it's okay. Catherine has to have her lunch, anyway. - Maggie? Can you get Catherine her lunch, please?

Maggie : Of course.

Patty : Maggie's gonna get you some lunch. You want blueberry? Here, take blueberry.

Philippe : I thought you were hiring a new nanny.

Patty : I did. It didn't work out.

Philippe : How many does that make now?

Patty : I don't know. They all were incompetent.

Philippe : You don't want to tell me?

Patty : I don't know. Maybe seven, eight.

Philippe : I don't have to worry about nannies. I'm a stay-at-home dad. I love every minute of it.

Patty : That's because you're a man. At your age, you can have a

child and reinvent yourself.

Philippe : Our pediatrician's wife runs an art-and-music-based daycare center.

Patty : Daycare doesn't cut it with my schedule. So what are you gonna do?

Philippe : You're just gonna keep rotating her through housekeepers and assistants?

Patty : Till I find a good one, yes. I don't want Catherine to get attached to someone who isn't gonna be sticking around.

Catherine does have a father, you know. It's been three years. Track Michael down.

Patty : No! I'm not gonna do that.

Philippe : Your son just disappears. You're gonna tell me that you don't want to know where he is?

Patty : I tried to reach him in the beginning. He made it very clear that he doesn't want me in his life.

Philippe : Patty, you gotta find him, bring him home. Make him accountable for his behavior.

Patty : Michael had a chance to be a father, and he ran away from it. End of story.

 

Chez Madame Lowry.

 

Ellen : I'm here, Mrs. Lowry, because I believe that High Star may be covering up the truth about your husband's death.

Mrs Lowry : What do you mean?

Ellen : Do you know anything about the mission your husband was on in October, when he was killed?

Mrs Lowry : Not much. Tommy was with High Star since 2005. But I guess it was about a year ago that they tapped him for some new unit. All I know is that the pay was better, but the assignment made him... real nervous.

Ellen : And what was the explanation they gave you for their deaths?

Mrs Lowry : The company was so vague. Uh, "an ambush," they said.

Ellen : Did your husband ever talk about the men that he worked with?

Mrs Lowry : Yeah, nonstop. I mean, I heard all kinds of stories. You want to see a picture?

Ellen : Yes, please. That would be great.

This is his unit. Look at them, just smiling. That's Tommy on the left. Mrs Lowry : And you got Jay Rayburn here. Jay could sometimes be a dick, but he made Tommy laugh. And the real tall one-- That's Bob Franks. Franko and Jayray both passed same day as Tommy.

Ellen : I'm so sorry, Mrs. Lowry.

Mrs Lowry : And you see that guy? That's Chris Sanchez. You know how some guys are just naturally built to lead? Tommy said that was Sancho.

Ellen : Your husband knew him well?

Mrs Lowry : Tommy loved him. I mean, these guys-- They would do anything for Sancho.

 

Patty opens the door to Victor Huntley

 

Huntley : It's been a long time, Ms. Hewes.

Patty : I called because I have a proposition. I'm looking to hire a private investigator, and I heard you retired from the police force.

Huntley : To do what?

Patty : To track down some information for me.

Huntley : Who's this?

Patty : My son.

 

Donna Chase phone to Erickson.

 

Erickson : Happy holidays!

Donna Chase : I received the Christmas present, Howard. You know I can't accept gifts from you.

Erickson : I know the congressional rules, congresswoman. It's just a little something for your tree. Have you had a chance to talk with Shipley yet?

Donna Chase : Yes, I did. I did my best to persuade him, but he still refuses to meet with you.

Erickson : I'm sorry to hear that.

Donna Chase : Listen, there's really nothing else to do. You just don't have the votes. Those contracts aren't going to be renewed. I'm sorry, Howard.

Erickson : Merry Christmas.

Donna Chase : Merry Christmas to you.

 

Ellen gets into the car of Chris.

 

Ellen : You haven't been straight with me. The men who died-- Rayburn,

Franks, Lowry... You knew them. These were your men. Something happened on that last mission, and High Star is covering it up. That's why you lied to me, isn't it?

Chris : It's not something I'm going to talk about, Ellen.

Ellen : I'm trying to help you.

 

Patty looks at the video of Erickson.

 

Erickson : I'm the founder and CEO of the High Star Security corporation. We're a private security firm hired by the U.S. Government to protect dignitaries and other a-plus targets in war zones.

Donna Chase : What would you say to those who call you a mercenary? A war profiteer?

Erickson : I would enlighten them. I would tell them we provide an essential service, and we are paid accordingly.

 

 

Ellen : These men trusted you. Their families want answers.

Chris : Look... Technically, the mission was illegal.

Ellen : Then why did you go? Did someone coerce you?

Chris : They didn't have to. It was an issue of national security. We went in, and we accomplished what we needed to.

Ellen : I have a wrongful death suit against High Star, but I can't file it without you.

Chris : Please don't ask me to do this.

Ellen : I could subpoena you, but I don't want to turn your life upside down any more than it already is. High Star's over there. They're breaking the law for profit, and they're accountable to no one.

Chris : But they're taking care of me now. Look, they got me a doctor. Guy gave me medication, and I'm supposed to see him first thing tomorrow. And I'm feeling better.

Ellen : It's not just about you. These men and their families-- They're really struggling— emotionally, financially... They deserve better.

Chris : What would you need me to do?

Ellen : You just have to tell the truth. And everything will be okay.

 

 

Boorman (at phone): Jerry Boorman.

Erickson (at phone): Jerry, it's Howard. I've hit a dead end with congress. I need your help securing

those contracts.

Boorman : Sorry. At the moment, my hands are full.

Erickson : What the hell are you talking about?

Boorman : Cleaning up your mess.

Erickson : Jerry?

 

In Chris's car.

 

Chris : What would you need me to do?

Ellen : You just have to tell the truth. And everything will be okay.

 

 

Kikavu ?

Au total, 3 membres ont visionné cet épisode !

drogba 
Date inconnue

mamynicky 
Date inconnue

Matrix32 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Glenn Close récompensée aux Critics Choice Movie Awards

Glenn Close récompensée aux Critics Choice Movie Awards
Le jury de la 24ème cérémonie des Critics' Choice Movie Awards, qui s'est tenue le 13 janvier...

Shooter | Nouveaux épisodes dans la ligne de mire de Cstar

Shooter | Nouveaux épisodes dans la ligne de mire de Cstar
Cstar poursuit ce soir dès 21h sa diffusion de la saison 1 de Shooter portée par Ryan Philippe....

Nouveau sondage : duel sans dommages... on l'espère !

Nouveau sondage : duel sans dommages... on l'espère !
Le sondage précédent vous demandait de choisir une actrice qui aurait pu avoir l'étoffe de remplacer...

Glenn Close | Un Golden Globe pour son rôle dans The Wife

Glenn Close | Un Golden Globe pour son rôle dans The Wife
A l'occasion de la 76eme cérémonie des Golden Globes qui s'est tenue hier, le 6 janvier 2019, à...

Damages a pris la résolution de changer de design

Damages a pris la résolution de changer de design
Petit coup de frais sur le quartier pour démarrer l'année 2019 : j'ai essayé de le réaliser sans...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

[Duel] L'heure est venue de départager Patty Hewes et Ellen Parsons ! Vous votez pour...

Total : 9 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

quimper, 16.01.2019 à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

serieserie, 16.01.2019 à 14:32

Supergirl vous attend pour fêter ces deux ans d'ouverture! Si vous savez cliquer, c'est pour vous!

Sas1608, Avant-hier à 10:01

Plusieurs nouvelles informations concernant la saison 15 de Grey's Anatomy à lire sur le quartier !!

choup37, Avant-hier à 17:37

Calendrier et sondage vous attendent sur Kaamelott

teddymatt, Hier à 21:38

2004 - 2009 - 2019 Le Quartier THE L WORD est en fête. Nous t'invitons à participer aux animations proposées. Au plaisir de

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site